20 juillet 2012

Joshua Jackson : 'Je suis trop content pour pleurer'

Lors de la Comic Con, les comédiens de Fringe qui participaient au dernier panel de la série ont tous ont versé une petite larme. Tous sauf un. Joshua Jackson en revanche est resté de marbre. Pourquoi ? C'est simple. Le tournage commence à peine, il est trop tôt pour pleurer.
Pendant ce panel, "on a eu un moment digne des shows du matin," explique le comédien. "Alors, je suis peut-être un abruti, mais je me dis que si on commence à pleurer avant même d'être retourné devant les caméras, ça risque d'être une année interminable."

Et cette année, nous la vivront en 2036, avec la suite du 19e épisode de la 4e saison, Letters of Transit. "Tout ce que vous saviez déjà, nous vous l'avons révélé en évitant de répondre à vos questions pendant une heure," plaisante Jackson. "Après ça, il ne me reste plus que la politique."
En tout cas, il est impatient de tourner les 13 derniers épisodes de la série. Car ce n'est pas tant la fin qui importe, "le cheminement en soi est important."

L'année dernière, Jackson n'a tourné qu'une courte scène avec Georgina Haig, qui interprète Henrietta (Etta), la fille (adulte) d'Olivia et Peter.

"Ça m'a vraiment beaucoup plu. Je suis très content de pouvoir tourner d'autres scènes avec elle cette année. Elle est absolument charmante. Elle apporte une véritable énergie et une vitalité au personnage. C'est une combinaison de la force tranquille d'Olivia et de la capacité d'adaptation de Peter. Je pense qu'on va vraiment s'éclater. Cela apportera forcément un éclairage différent à la relation de Peter et Walter. Peter se trouvera dans la situation où il sera préoccupé mais cette fois pour sa fille."

"Quand c'est vous l'enfant, vous êtes là, Maman, Papa, lâchez-moi, c'est cool. Peter en a déjà fait l'expérience avec Walter. Il est terrifié chaque fois que Walter sort de chez lui. Maintenant qu'il est père à son tour, cela va changer leurs échanges et leur compréhension mutuelle. Je pense que Peter est arrivé au bout de la route."

Mais de son point de vue, il faudra aussi qu'Olivia trouve le bonheur.
"Au début, elle est innocente, elle ouvre cette boîte de Pandore dans le premier épisode et tout de suite elle veut revenir à sa vie d'avant. Ces quatre dernières années, c'est ce qu'elle a essayé de faire en se cognant un peu partout. Elle doit accepter qu'on ne peut pas revenir en arrière. Si elle l'accepte, elle pourra enfin être heureuse parce que pour l'instant, je ne pense pas qu'elle le soit."
"Pour Peter, c'est différent. Il a besoin de voir que Walter est arrivé à se pardonner son péché originel, enlever Peter, pour redevenir lui-même. C'était ça le but de Peter, faire en sorte que Walter redevienne lui-même. Et ce processus l'a aussi humanisé."

Si Jackson ne connait pas tous les détails de ce qui se déroulera cette saison, il en a quand même discuté avec Joel Wyman, comme tous les autres comédiens. En effet, cette année, fin oblige, le showrunner a entrouvert le voile pour ses acteurs.

"John et moi on est des vrais geeks. On n'arrête pas. J'ai eu une longue conversation avec Joel sur comment on va arriver en 2036 et éviter les pièges du paradoxe temporel. Et puis tout ce qu'il faudra laisser de côté ou tout ce qui n'aura pas de résolution. Je me sens assez à l'aise avec les années qui manquent parce que cette saison, l'histoire sera assez linéaire; il n'y a que 13 épisodes. Ce sera très concis, Joel sait exactement où il va. Les autres années, c'était plus distendu mais cette année ce ne sera pas le cas."

"Nous savons où nous allons. Comment nous allons faire, je ne crois pas que ce soit vraiment important. On aura l'explication dans les premiers épisodes et ensuite on ira droit au but. C'est la saison 5, la fin est importante."

"Tous les acteurs de télévision vous le diront, le plus difficile c'est de savoir comment jouer le personnage. Vous avez les scénarios à la dernière minute, vous ne connaissez pas la suite de l'histoire. C'est difficile de savoir où en est, en particulier quand c'est un feuilleton, il faut trouver la bonne interprétation sans aucune idée du contexte."

"C'est sûrement grâce à cela que Peter et Walter sont devenus le moteur de la série. John et moi nous avons développé un arc pour nos personnages alors que nous n'avions aucune idée de la direction dans laquelle irait la série. Cette année, Joel nous a réunis pour nous dire 'OK, voilà où ça commence. Au bout du 4e épisode on en est là et à la moitié on est ici. Commencez à y penser. Travaillez là-dessus. Allez-y. Faites votre maximum.' On ne peut pas dire, je ne savais pas que j'avais un enfant sinon j'aurai fait autrement."

"J'espère qu'en savoir plus va permettre à tout le monde d'être au top. On va voir. Il n'y a pas cette pression. C'est peut-être aussi pour ça que je n'ai pas pleuré. C'est rare qu'une chaîne vous dise 'Allez, cette année, c'est cadeau !"

"Et c'est vraiment ça. C'est notre triomphe. Si on est bon, on va déchirer et offrir une saison de folie à tous ceux qui nous ont suivis pendant cinq ans. Si on se plante, ce sera de notre faute. Avoir le luxe de finir une série en beauté, ce n'est pas un secret, ça n'arrive jamais à la télévision. Donc, je n'ai pas de raison de pleurer. Je suis super content."

"Je suis très très fan de SF. Enfin tout savoir des Observateurs, je trouve ça vraiment cool."

[source : CraveOnline]

3 commentaires:

  1. J'aimerai fournir quelques photos suite à la comic de San Diego ou j'ai eu la chance d'assister au panel Fringe et aux séances d'autographes des acteurs

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. envoie les moi par mail stp ou via le serveur de ton choix et je les mettrais en ligne en te créditant

      Supprimer
  2. Oh mon dieu j'ai trop hate !

    RépondreSupprimer