6 août 2012

Lance Reddick : "J'aimerais travailler plus"

Quand on est acteur, on sait que les opportunités de travail sont limitées. Mais quelquefois, même si elles existent, obtenir le rôle est plus complexe qu'il n'y paraît. Ainsi Lance Reddick témoigne qu'en plus d'être coincé par des stéréotypes, sa couleur de peau entre aussi malheureusement en ligne de compte.
"C'est difficile pour moi d'en parler. Car à mon avis, aux stéréotypes s'ajoutent les quotas ethniques. Mon problème, c'était d'éviter de jouer systématiquement des rôles de flics Blacks impassibles ou en colère sous peine d'être condamné à interpréter sans cesse le même rôle."
En effet, jouer la comédie est un métier comme un autre. A force de refuser des rôles, on risque de se retrouver sans boulot du tout. En dépit d'une carrière diversifiée, c'est pourtant le dilemme auquel s'est heurté Reddick.
"Pourtant, je considère que j'ai eu de la chance. J'ai eu plusieurs grands rôles dans de superbes séries. Je n'ai pas envie de me plaindre parce que j'ai eu moins d'opportunités de carrière que les autres. Au contraire, je suis reconnaissant."
Il a certainement fallu du courage au comédien pour admettre que ramasser les miettes, fussent-elles de qualité, ne suffit pas, comparé à l'offre proposée. Que les apparitions d'un acteur de son talent soient conditionnées par son appartenance ethnique replace les choses dans leur contexte. Le cinéma et la télévision contribuent toujours aux inégalité en dépit des grands discours progressistes des studios.

[source : thinkprogress]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire