6 octobre 2012

Anna Torv : une année difficile pour Olivia

La semaine dernière dans Transilience Thought Unifier Model-11, Olivia Dunham retrouvait sa fille. Pour elle, deux mois ont passé mais pour Etta, presque 25 ans se sont écoulés.

Je me suis dit, d'accord, il va falloir que j'essaie de trouver ces instants au cours desquels je suis capable de voir en elle la petite fille, mais en même temps, c'est une femme que j'ai en face de moi," explique Anna Torv. "Georgina [Haig] et moi, nous en avons discuté au début, et puis on s'est dit qu'il ne fallait pas trop y réléchir." Quand on voit le résultat, on se dit qu'elles ont bien fait ! "C'est une des relations les plus compliquées que j'ai eu à jouer, et je ne sais pas si j'ai réussi," avoue la comédienne qui n'a pas encore regardé l'épisode.

Et les choses risquent de se compliquer au cours des 12 épisodes qui restent. La mère et la fille ne sont pas d'accord sur les méthodes à employer, pas plus qu'elles n'étaient préparées à avoir quasiment le même âge.

Même problème avec Peter. Peter est resté à Boston pour rechercher leur fille tandis qu'Olivia partait à New York pour combattre les Observateurs. Les deux personnages abordent le sujet dans le season première, mais il reste "pas mal de choses à explorer," confirme Torv. "Ça va plus loin qu'une [seule conversation]. On en reparlera forcément, -tout en sauvant le monde ! La situation est compliquée, parce que, vraiment, on ne sait pas tout ce qui s'est passé avant." Que s'est-il vraiment passé avant qu'ils soient obligés de se réfugier dans l'ambre, séparément ?

Soucieuse de ne pas déflorer la suite, Torv, qui n'a tourné que la moitié de la saison, espère quand même que la série ne se conclura pas dramatiquement.

"Au cinéma, on peut avoir un fin triste -du genre 'Oh, bon, ça aurait pu se terminer autrement' -- mais à la télévision, vous passez tellement de temps avec ces gens que quand vous devez finalement les quitter, ça doit rester satisfaisant. Je ne dis pas que la fin doit être forcément heureuse," ajoute-t-elle, "mais au moins qu'on n'en sorte pas le cœur brisé. Mais, bon, c'est quand même Fringe."

Il y aura "beaucoup de rappels" aux saisons précédentes, "des références à des enquêtes, des références à des personnages. On n'a pas arrêté de retourner les situations dans tous les sens depuis le début" de la série. Et de conclure. "Je dirais qu'il faut garder l'espoir. C'est ce que nous avons toujours essayé de faire dans cette série. Qu'il reste toujours de l'espoir."

[source : TV Line]

1 commentaire:

  1. Anna et Georgina sont extraordinaires. Il y avait beaucoup d'émotion au cours du 1er épisode un peu moins dans le second. Anna est vraiment une très grande actrice.
    Dana Dunham

    RépondreSupprimer