10 novembre 2012

5.06 - Through the Looking Glass and What Walter Found There : la critique

De l'autre côté du miroir (et ce que Walter y a trouvé)
Through the Looking Glass and What Walter Found There 
est le 6e épisode de la saison 5 de Fringe.

Walter part seul à la recherche d'un nouvelle pièce du puzzle.
Michael Kopsa (le capitaine Windmark), Zak Santiago (Cecil), Michael Rogers (Mueller), Robert Hayley (Observateur #1), Monte Thompson Observateur #2), Rowan Longworth (l'enfant), Bob Phipps (le passager du bus), Colleen Winton (la locataire), Georgina Haig (l'hologramme d'Henrietta)

Réalisation de Jon Cassar
Scénario de David Fury

1ère diffusion américaine : Fox - 9 novembre 2012
1ère diffusion française : TF1 - 31 juillet 2013

167 CEDAR STREET
"Nous avons ouvert un espace dans la membrane qui sépare les deux univers."
[We have opened a space in the membrane that separates the two universes.]
Plus que sept épisodes. D'où ma déception lors du visionnage de cette aventure Escheresque dans laquelle le scénario est contraint et bâclé. Mon opinion serait sans doute plus nuancée si nous n'étions pas si près de la fin, mais je n'ai pas vocation à être impartiale.

Je commencerai par le plus inepte. Rien ne justifie que Walter parte tout à coup seul en quête du morceau de plan manquant. Qu'il veuille ménager Peter et Olivia ne tient pas : il peut demander à Astrid de l'accompagner. Qu'il préfère être seul ? Ça ne tient guère non plus, ce serait bien la première fois et si c'est le cas, on n'en a pas vraiment l'explication. Non, après l'épisode de la semaine dernière qui avait laissé aux héros une respiration après le deuil atroce qui les avait frappés et à Peter l'occasion de faire une énorme bêtise, j'espérais que l'intrigue allait s'emballer, pas caler lamentablement.

Au lieu d'avancer en mettant les bouchées doubles, on musarde avec Walter en revisitant ses obsessions alimentaires, ses reparties à l'emporte pièce et sa mémoire en vrac. Certes, voir John Noble dans ses œuvres est toujours un grand moment et il est exceptionnel, mais on se croirait revenu au tout début de la série. Ici, faute d'action, j'aurais aimé un développement drastique des personnages pas l'introduction d'une "chemise rouge" bien vite sacrifiée à la fin de l'épisode pour justifier la tirade de Walter. Pire, qui est Donald ? En 40 minutes d'un épisode dans lequel il ne se passe rien, on aurait eu le temps de nous raconter sa vie ! Pire encore, le retour (est-ce bien lui ?) de l'Enfant sauvage sera-t-il lui aussi un cadeau sans rime ni raison donné en pâture aux fans sans autre but que de leur faire plaisir ?

Si l'on peut tirer son chapeau au réalisateur Jon Cassar et à l'équipe technique, des décorateurs aux gars derrière les effets spéciaux, on ne peut que blâmer David Fury de nous avoir embarqués dans ce simulacre. Car qu'en retire-t-on si ce n'est une scène inutile entre Walter et son fils, inutile parce que lorsque une série se met à expliquer pourquoi elle fait ce qu'elle fait, ce n'est jamais bon signe et surtout parce que si Peter doit se la jouer Matrix, j'aimerais bien le voir plus longtemps que dix secondes avant le générique de fin.

Cette poche temporelle était pourtant une excellente idée de science fiction. J'imaginais déjà un truc foldingue à la Spike Jonze (Dans la peau de John Malkovich) ou un délire à la Michel Gondry qui complèterait la mythologie et entrerait enfin dans le vif du sujet. Or, le scénariste se fait plaisir en collectionnant des moments qui paraissent bien vains à l'aune de l'enjeu final. Car, après tout, si on doit passer d'un univers à l'autre pour empêcher les Observateurs d'intervenir, pourquoi grand dieu ne pas les cacher dans le Redverse ? Si on peut créer une enclave temporelle, pourquoi ne pas carrément revenir en arrière et laisser Peter où il était ?

Somme toute, que peut-on retirer de ce épisode ? Rien ou pas grand chose. Peter ment. Walter est malheureux. Astrid ne sert toujours à rien, et encore plus cette fois-ci. Olivia sait qu'elle ne peut pas compter sur son mari, il est absent à tous les points de vue et la laisse même derrière lui sans se poser plus de questions sur l'attaque possible d'un Observateur. Moi, je serais à sa place, je m'en poserais des questions, sérieusement.


A vrai dire, cette chasse au trésor ne m'intéresse pas. Je pensais naïvement qu'elle allait servir à nous faire entrer dans la psyché des personnages principaux et nous aider à comprendre ce que veulent les Observateurs. Je n'ai pas besoin de plus de personnages qui ne servent à rien et qu'on voit cinq minutes pour les besoins de l'épisode de la semaine. Je ne sais toujours rien sur les Observateurs. Olivia est au rencard depuis le début de la saison. Broyles et Nina commencent vraiment à me manquer. Pourquoi ne pas exploiter les atouts de la série ? Pour l'instant, on a l'orchestration, mais il manque toujours la musique.

Bref, j'ai envie de savoir comment toute cette histoire se termine, mais pas à ce prix-là.


Ma note : 5/10


WALTERISMES

INDICES
• Les glyphes se lisaient SPLIT, ce qui peut vouloir dire séparé, mais aussi coupé en deux, indécis, ou dans la cas d'un substantif, déchirure, fissure...
• On en trouvait d'autres dans l'épisode, et ils n'étaient pas cachés....

• Encore une cloche : William Bell  reviendra-t-il ?

• On apercevait déjà Van Gogh dans Souvenirs de l'autre monde (Momentum Deferred). Est-ce le signe du retour de Charlie et avec lui celui du Redverse ?


AUDIENCE
L'épisode attirait 2,437 millions de téléspectateurs soit un indice de 0,9 dans le segment des 18-49 ans.

CONTINUITÉ
Peter appelle Walter papa. Il avait fallu attendre le 18e épisode de la 2e saison, Le passage, pour qu'il s'y résolve.

Donald devait rencontrer Walter à la mine dans The Recordist.
Walter voulait garder le flacon de parfum d'Etta dans An Origin Story. Il est maintenant sur son bureau.

• Etta-Léïa, Windmark/Palpatin.

CULTURE

une locataire du 167 Cedar Street
La cité des enfants perdus ou Star Trek ?


Le purgatoire dont parle Cecil est-il un clin d’œil à LOST ? En tout cas, Through the Looking Glass est le titre de l'épisode 22/23 de sa 3e saison.
• Through the Looking-Glass, and What Alice Found There (De l'autre côté du miroir) écrit par Lewis Carroll en 1871 est la suite d'Alice aux pays des merveilles.

505 An Origin Story : "Go Ask Alice"

LIEUX DE TOURNAGE
• Une capture de l'épisode et une image des coulisses donnée par le réalisateur.


• Dans l'épisode La lignée (Bloodline), un Observateur était posté devant puisqu'il faisait face à l'immeuble de FauxLivia.


Dans Sujet n°9 (Subject 9), Walter se rendait avec Olivia chez Cameron Jones/Mark Little.

Et voici maintenant le même immeuble "redécoré" en 167 Cedar Street pour les besoins de l'épisode...


PHOTOS PROMOTIONNELLES

PHOTOS DE TOURNAGE


24 commentaires:

  1. Au sujet de l'appart de Faux Livia, de celui de Cameron Jones et 167 Cedar Street, c'est pas la première fois qu'il réutilise les mêmes décors. Par exemple, le QG De la Redtime, Le FBI (seulement dans la saison 4), le QG 2036, c'est les mêmes décors.

    RépondreSupprimer
  2. Oui on est déjà à mi-chemin dans cette ultime saison et en six épisodes y'a deux choses à retenir, la mort d'Etta et Peter en mode Observer, ça fait léger.

    Mais on peut être optimistes et se dire que le pire est passé, on a les cailloux trouvés au fond de la mine, on nous a raconté les états d'âme d'un loyaliste dont on se fout et maintenant on sait qu'un inconnu nommé Donald détient l'enfant observer utile pour le plan dont on ne sait absolument rien... j'ose espérer qu'on en a fini avec le remplissage maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "j'ose espérer qu'on en a fini avec le remplissage maintenant."

      j'ai bien peur que ce ne soit pas gagné

      Supprimer
  3. Je confirme que mon ennui et ma déception ne font que croître d'épisode en épisode, je confirme ce que dit Xeen, depuis le début de la saison le personnage d'Olivia est en berne, et me manque beaucoup. Tout ce contexte est d'une tristesse insoutenable, tout est laid, franchement on se demande ce que tous ces personnages font encore ensemble, et pourquoi Olivia s'accroche comme ça à Peter, qui en a visiblement plus rien à faire d'elle, et non contents que ça se produise une fois, on en repasse une couche, j'espère pour Anna Torv qu'ils lui ont prévu quelques épisodes ou elle a plus de 10 phrases à dire, au lieu de faire des oeillades à Peter dans le monorail !!! Pathétique, du remplissage pur et simple pour atteindre les 100 épisodes et la syndication. Qu'est-ce qui nous attend d'ici la fin de la saison, honnêtement je les crois prêts à tout pour choquer les spectateurs, de manière abrupte, sans réel scénario, ni finesse et surtout sans psychologie, ni respect. Astrid va-t-elle retourner d'elle même dans l'ambre en attendant qu'on lui trouve quelque-chose d'utile à faire ? A j'allais oublier la cerise sur le gâteau, pourquoi Peter qui peut maintenant se déplacer dans le temps et l'espace, ne retourne-t-il pas sauver sa fille Etta, juste avant que Windmark la tue ? bon courage pour l'épisode suivant la promo montre un épisode assez similaire à celui de cette semaine, (les couloirs verts en moins)toujours Peter qui se transforme en Observateur et qui risque sa vie pour tuer un ou une poignée d'observateurs, et j'allais oublier, Olivia qui à peur de le perdre. Et dire qu'il ne reste que 7 épisodes, ça va faire peu pour sauver tout ça. Kaa

    RépondreSupprimer
  4. Rappelez-vous quand même que là ils savaient qu'ils avaient 13 épisodes pour leur histoire et que ces 13 épisodes étaient certains, ils la racontent sans doute doucement pour finir en beauté.

    Perso j'espère vraiment le retour des rouges (Fauxlivia <3). Je me doute qu'on reverra pas Bell, mais ça aurait pu être sympa aussi.

    En tout cas moi cette saison me plaît, j'ai le sentiment qu'on met tout doucement des choses en place pour un final explosif. Par contre pitié une happy end pour tout le monde, ils en ont trop bavé là. Si seulement tous ces évènements pouvaient être effacés et le monde revenu à la normale comme avant l'invasion !


    D'ailleurs le gosse observateur, je suis sûr que c'est September !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois aussi que le petit garcçon/Observateur est September, et honnêtement ça serait bien, parce que la Fringe team aurait bien besoin d'une aide éclairée. Kaa

      Supprimer
  5. Je vous trouve extrêmement sévères et j'ai l'impression que vous avez mis de côté votre oeil observateur.

    C'est incroyable comme les francophones réagissent depuis la saison 4 maintenant. Je suis choquée. Vous tenez un blog/site sur cette série, mais vous n'hésitez pas à la descendre à la première occasion. Les fans viennent ici pour parler de la série, pas pour lire des avis ultra négatifs. Vous vous sabotez vous-même. J'ai d'ailleurs abandonné toute visite sur un autre site francophone sur la série pour ces raisons là. J'ai envie de dire que si vous n'accrochez plus à la série, laissez tomber et fermez votre site. Ca ne sert à rien de continuer dans ces conditions.

    Quand je dis que vous avez laissé de côté votre oeil observateur c'est parce que vous ne mentionnez nul part l'apparition des posters d'Etta avec la mention "resist". J'ai l'impression qu'ils apparaissent au fur et à mesure de l'histoire. Comme si celle-ci était doucement en train de se modifier et que finalement, la Fringe Team, arrive à changer le cours des choses. En fin de compte, leurs actions portent leurs fruits. Ils obtiennent de petites victoires même si, nous spectateurs et eux personnages, ont l'impression d'aller d'echecs en echecs.

    Je suis francophone et je n'ai pas honte de dire que j'aime cette 5ème saison, comme j'ai aimé la 4ème, la 3ème, la 2ème et la première.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dit que la critique est constructive, et que la liberté d'expression est une valeur qu'il faut défendre à tout prix. Je crois sincèrement que les personnes qui viennent sur ce site sont des fans de Fringe, et que ça ne les oblige pas pour autant a devoir adhérer à 100% au choix scénaristiques d'une saison en cours de diffusion, ou les attentes sont grandes, peut-être justement parce que c'est la dernière , et que les attentes des fans sont à la mesure de l'amour qu'ils ont pour cette série, et que l'impatience de connaître la fin vient en contradiction avec le fait que la série ne doive malheureusement s'arrêter bientôt, Kaa.

      Supprimer
    2. il y a dans la série une image de Windmark et du poster Etta Resist.
      comme je le disais en préambule, j'ai le droit d'être impartiale avec une série que je suis prête par ailleurs à défendre bec et ongles.
      si être fan d'une série est synonyme de servir la soupe, désolée, je ne peux pas.
      cet épisode est du remplissage et n'honore pas Fringe.

      Supprimer
  6. Je trouve votre note de 5 xeenbien gentille, moi j'aurai mis 3 sur 10. Il faut dire qu'une fois de plus je suis fortement déçue, il y en a que pour peter, notre olivia rejoint astride au stade de plante verte, alors qu'elles ont pourtant toutes les deux tellement de talent, bien plus que peter. Heureusement que mon cher Walter nous a livre encore une fois une de ces scènes pleines d'émotions que j'affectionne tant. Pour conclure j'ai trouve cet épisode chiantissime et presque inutil, a part peut être la découverte du petit garçon mais encore j'emet une réserve, car j'aurai encore trop peur d'être déçue.

    RépondreSupprimer
  7. Je trouve que pour l'instant le premier épisode est le meilleur de la saison 5, tout a été mis en place, mais la ça patine un peu voilà tout. John Noble a dit que son épisode préféré est le neuvième, alors soyons patients. Apparemment l'épisode 8 va encore être un épisode triste ou il va falloir sortir les mouchoirs, je me demande ce qu'ils vont encore faire de moche ou qui va devoir mourir pour créer le buzz, (Broyles is dead ?) , comme pour Etta, et malheureusement ça marche, après l'épisode 4 tout le monde sur les forums de Fringe était en émoi, (j’avoue y compris moi) espérons qu'ils donnent une bonne raison d'avoir fait mourir ce personnage auquel je m'étais attaché, si la perte de personnages importants n'est pas compensée par un développement des personnages sur un plan humain, alors c’est vide de sens, et assister à se déballage de bêtise quand on voit Peter gesticuler avec ses petits poings, au lieu d’évoluer son personnage régresse d’épisode en épisode, c’est le personnage le plus navrant qu’il m’a été donné de voir depuis bien longtemps, et honnêtement j’en viens à penser qu’il aurait mieux valu qu’il soit effacé à la fin de la saison 3. (he served his purpose). Kaa

    RépondreSupprimer
  8. C'est incroyable comme je suis en contradiction totale avec cette critique et avec la majorité des commentaires.
    J'ai trouvé cet épisode, et ce début de saison, (presque) parfait.
    Beaucoup font le reproche qu'il n'y a que 13 épisodes, que ça doit aller beaucoup plus vite, et patati, et patata. Ce qui me satisfait le plus dans cette saison, c'est justement que les scénaristes osent prendre leur temps, construisent les évènements, développent leurs personnages, et ne se précipitent pas à transformer Fringe en une série d'action à la 24.
    Beaucoup reprochent la mort d'Etta, la jugeant inutile, cherchant juste par là un cliffhanger pour attirer le public. En creusant un peu, ça permet un parallèle très intelligent sur la perte d'un enfant entre Peter et Olivia de cette 5e saison et Walter des 4 premières saisons. Ca permet de mettre en comparaison la manière de faire le deuil pour un parent, entre Olivia qui agit de la manière la plus saine possible en cherchant du réconfort chez celui qu'elle aime (même s'il devient de plus en plus indifférent), et Peter qui agit comme Walter l'avait fait à l'époque, en utilisant tous les moyens possibles pour venger/faire revenir son enfant, peu importe les conséquences.

    Fringe, avec cette dernière saison, aurait pu se précipiter. Elle a préféré rester cette série intelligente qui prend son temps pour mettre en avant ce qui est vraiment important.

    Pour finir, Astrid a toujours été un peu la cinquième roue du carrosse, pas très utile. Je suis surpris que tout d'un coup, tout le monde voudrait la voir devenir un personnage super important qui règle toutes les situations...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. idéalement, pinkner, wyman et goldsman auraient supprimé Etta dans Letters of Transit.
      idéalement, chaque épisode est génial - hors contexte.
      je n'ai rien contre le fait qu'on temporise pour développer les personnages, mais ce n'est pas le cas. ça m'est égal que ça n'aille pas vite, le problème c'est qu'il ne se passe rien de concret.
      j'imagine qu'avec le recul je serai moins péremptoire, là je sens monter la frustration. tellement à dire, si peu de temps.
      Fringe a toujours été une série intelligente et continue de l'être, dieu merci. reste à voir si les scénaristes ne transforme pas Peter en Jack Bauer. j'espère bien que non. la promo pour l'épisode 7 ne laisse cependant pas tellement d'illusions.

      Supprimer
  9. Zut... je voulais dire à Trésor sur son commentaire "J'adore et j'adhère complètement... très bonne saison et très bon Fringe, comme d'habitude."

    RépondreSupprimer
  10. Non précisément, hors contexte ou pas chaque épisodes ne sont pas forcément à la hauteur de ce qu'on pourrait attendre.
    Je suis complètement en adéquation avec les critiques, c'est une cinquième saison bâclée, inutile stérile sans intérêt, j'ai regardé le sixième épisode et c'est bien ce que je pensais, manque de cohérence total avec de faux liens bidon qui raccordent les épisodes entre eux (Limite amateurisme)
    C’était pourtant une série plutôt intelligente, mais foiré comme d'habitude, comme toujours les fins de séries américaines c'est un désastre, une catastrophe, un Boeing-747 qui tombe du ciel.... pas capable de montée en puissance, c'est à peine si on a les explications de la trame générale, au fond qui sont vraiment les observateurs, comment ont-ils évolué, pourquoi il n'y a pas de femmes "observateurs" ? quelle est l'origine de leur technologie ? Qu’en est-il des univers alternatifs les autres mondes sont-ils également envahis ? Il semblerait que l'enfant sauvage était potentiellement une menace pour les observateurs, pourquoi ne pas le supprimer avant l'invasion puisqu'ils connaissent le futur et donc une partie des dangers qui les guettent ?
    Bizarre ....!!
    C’est incohérent, Olivia fonctionnait 6000 MW dans la saison 1, 2,3...dans la saison 5, elle fait du tourisme, ils (les scénaristes) devraient lui mettre un canon ou un Nikon autour du cou elle n'est pas très utile, ah si… Je reste avec Peter... je ne reste pas... je reste... je ne reste pas... je reste... etc.
    Et qu'en est-il de ses pouvoirs ? elle est capable de télékinésie normalement.... bref elle n'est plus que l'ombre d'elle-même...elle aurait mieux fait de rester chez les hibernatus...pourtant la confrontation avec sa fille aurait pu être intéressant, sur les méthodes de parvenir à ses fins, l’éthique et la moralité en temps de guerre...la vision qu'ils ont du futur, bref ça aurait été un angle génial.... d'autant que Etta se rapprochait plus de son père que d'elle.
    Peter qui avait déjà 190 de QI recevoir un coup de pouce cérébrale grâce à la technologie des observateurs...mais n'a toujours pas un seul coup d'avance sur les évènements... on ne sent pas sa puissance intellectuelle....on sent déjà qui va être le prochain sacrifié... ou alors se transformer carrément en observateur, un comble !!
    Manquerait plus que ça...

    Série prometteuse, mais deux l’Audimat dans le rouge et c'est terminé, circuler il y a rien à voir... comme toujours avec les Américains, certes très créatif tout de même, avec un peu plus de constance, de cohérence, de talent.. Il n'existerait plus aucunes séries étrangères capables de rivaliser.


    Enfin dommage, ça aurait pu être ''LA'' série culte....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les Observateurs ne peuvent pas voir leur propre futur.
      Olivia n'a plus de pouvoirs (Walter le dit dans le 4x22, même si ce n'est pas forcément définitif). Après la perte d'Etta, c'est normal qu'elle soit largement diminuée, et elle ne réagit pas comme Peter, elle est comme ça. Qu'elle se mette en colère et explose tout serait illogique.
      Peter commence tout juste à maîtriser ses "pouvoirs" (cela se fait petit à petit).

      Bref...

      Supprimer
  11. Je garde l'espoir d'une amélioration, puisque tout le scénario est développé autour et pour le couple Peter et Olivia, en général ils sont de nouveau ensembe (dans une saison de 22 épisodes) autour du 14 ou 15ème épisode. c'est-à-dire au 3/4 de la saison, ce qui ferait pour la saison 5 dans l'épisode 9, et malheureusement il faut attendre que ce couple se reforme pour voir s'installer une vraie dynamique dans le scénario, parce que les personnages ont de nouveau quelque-chose à sauvegarder, donc la saison 5 devrait démarrer à partir du 9ème épisode, avant c'est du court après moi que je t'attrappe déguisé en SF. Kaa

    RépondreSupprimer
  12. Ce n'est pas parce qu'ils ne roucoulent pas ensemble qu'il n'y a rien à voir... Et justement tout tourne autour du fait que les personnages ont quelque chose à sauvegarder !

    RépondreSupprimer
  13. NON je suis désolé, Peter avait le même problème dans les autres saisons, un QI de plus de 160 est quasiment hors normes, c'est exceptionnel.... il est censé avoir 190 de QI... à quel moment ça se voit, jamais, absolument jamais !!
    190 ça fait de vous une bombe avec 1000 coups d'avance sur vos ennemis est d'ailleurs sur tout le monde....mais c'est tout juste si il est capable de rivaliser avec Astrid (qui aurait à la limite de meilleure intuition que lui).
    De plus concernant les pouvoirs d'Olivia fin de la saison quatre papy walter explique que ses pouvoirs sont temporairement mis en veilleuse (panne sèche de cortex-machin)mais qui n'ont pas forcément disparu je suis désolé.... il ne dit pas explicitement qu'elle ne les a plus !
    De ce qu'on comprend de ses pouvoirs ils sont intimement liés à son état émotionnel puisque le cortex-machin fonctionne par rapport à sa.
    Alors une invasion planétaire plus la mort de sa fille, si cela ne vous met pas dans un état émotionnel extrême , je vois pas ce qu'il vous faut …
    Et c'est tout de même étrange que personne n'ait eu l'idée de recréer en secret une armée d'enfants prodige ou alors des polymorphes... qui eux non pas de problème pour passer d'un univers à un autre, donc de voyager dans des dimensions parallèle et de les envoyer au casse-pipe …..
    Et cette histoire d'Ambre on ne sait même pas comment cette matière plonge les sujets dans un état d'hibernation…. Ça fonctionne de ce qu'on comprend par cristallisation immédiate de l'azote…
    AhBON ???? c'est quoi le rapport avec le processus d'hibernation ??? d'ailleurs dans le deuxième épisode de la saison 1, les occupants du bus sont tous morts par asphyxie…
    Qu'elle soit de la deuxième ou troisième génération, qu'est-ce que ça peut faire, en quoi ça maintient les fonctions vitales opérationnelles….. Je vois pas la !!
    l’hibernation se sont des fonctions au ralenti,mais pas à l'arrêt, au ralenti…… Le distinguo est considérable !
    Et comment voulez-vous qu'une cristallisation gazeuse puisse venir à bout d'une déchirure espace /temps je pense qu'il y avait de à faire……avec la physique quantique et les champs de x…
    On voit bien que que les scénaristes travaillent épisode par épisode avec le minimum de cohérence sur l'aspect général de la série....comme pour lost... c'est typique d'une série réajustée en temps réel, encore une fois les Américains ne savent pas conclure ou finir une série, regardez "nous" Français avec « l'homme de Picardie » on a su conclure...
    Je vois à peu près comment la série va finir les ficelles sont plutôt grossières,Peter bascule dans le côté noir de la force ou y passe avec peut-être une révélation de type ''je suis ton fils’’ de W.Bell…

    (C'est juste un exemple)

    Peter _ QUOI ???? Tu es mon père, mais c'est quoi ce délire????

    W.Bell _c'est la vérité ce n'est pas du délire...un peu de respect pour les anciens jeune homme.

    Peter _ éh bé.....elle est raide celle-la !!!??

    W .Bell_ Oui BAH....raide ou pas, tu vas commencer par an que ta chambre....Insolent !


    Je pense également que papy-walter survivra pas une nouvelle fois à la disparition de son fils, avec ou sans flash/neon... N'oubliez pas que Peter est fluo la nuit, ça doit lui donner un look d’enfer dans les boîtes de nuit….
    Pour la blonde je sais pas trop,sa présence est tellement insignifiante que je me demande comment les scénaristes vont s'en tirer avec elle.....
    De toutes façons le couple devrait exploser, parce que logiquement un couple ne survit pas à la mort de son enfant ;pratiquement une constante ; et on voit bien pourquoi, donc je pronostique « aller je me lance » sur un come-back d’un John Scott alternatif !
    La boucle est bouclée !

    RépondreSupprimer
  14. REPOSTÉ

    Anonyme11 novembre 2012 18:42

    Un "peu" déçu par le 5X06. Les allusions-hommage aux autres films ou séries SiFi c'est bien mais ça vide Fringe de son originalité. Pire, il me semble qu'on a perdu Olivia (excepté dans la façon dont elle se débarrasse de l'Observer... mais c'est bien peu pour une Héroïne de ce genre de série. Où est passé son mystère, sa force, son sex-appeal même?!?). La série me semble "tourner autour du pot" alors qu'elle avait fait un départ canon. L'idée du personnage d'Etta était vraiment bonne. Mais voilà qu'elle meurt dès le 504. Il va falloir songer à enlever le starter... Tic tic tic, le compte à rebours de fin approche...

    RépondreSupprimer
  15. Moi, personnellement, j'ai bien aimé cet épisode. Le retour de l'enfant était inattendu, la poche d'univers est originale. Windmark est un méchant vraiement impressionant (plus encore que l'autre Walter) avec son omniprésence inquiétante. Mais je trouve aussi que l'histoire des observateurs est encore trop floue (leur but en prenant le contrôle, à quoi ressemble le futur). J'attends la suite avec impatience.

    RépondreSupprimer
  16. Et bien moi qui ne regarde jamais les promos avant les épisodes, je l'ai bien aimé cet épisode, même après plusieurs visionnages. En général je regarde la version anglaise puis une autre fois avec les sous-titres pour être sure de bien comprendre. Je sais bien Xeen que l'écriture de ce blog t’empêche de garder l'effet de surprise quand tu visionnes ton épisode ... Je pense qu'à trop décortiquer les choses, la magie finit par s'étioler, c'est comme pour les relations humaines. Pour ma part je partage plus la vision de Trésor, mais je me rends compte qu'à force de lire les commentaires négatifs des uns et des autres mon regard ne se focalise plus que sur les ratés, en laissant au passage tous les bonnes choses qui peut y avoir... Je vais continuer à aimer Fringe et à attendre avec impatience la fin et ce en dépit des critiques pertinentes ou pas selon les uns et les autres. Il n'y aura jamais consensus au sein des fans, trop d'attentes différentes. C'est Kaa qui disait plus haut que la frustration est à la hauteur de l'attente et de l'amour pour cette série. C'est compréhensif mais certains commentaires lus récemment sur d'autres pages me semblent tellement agressifs, un peu de respect pour l'opinion de tout à chacun serait le bienvenu. Il en a toujours été ainsi sur ce site, Xeen y a veillé depuis le début et il serait bien que cela continue. Merci

    RépondreSupprimer
  17. c'est lui qui arrive sans arguments et avec aucun respect pour la série, il méritait pas moins

    pour ce qui est des remarques "négatives" sur la série, c'est juste parce que les fans recherchent la perfection, est ce un mal ? je doutes que les réalisateurs eux même connaissent mieux la série que certains fans très attentifs comme xeen :D

    RépondreSupprimer
  18. je continue d'adorer la série mais j'avoue avoir du mal à accrocher à ce nouveau reboot. enfin je croise les doigts...

    RépondreSupprimer