9 novembre 2012

Joel Wyman : impatient de tourner la page ? Pas vraiment...

"Nous sommes en train d'écrire les deux derniers épisodes [de Fringe] en ce moment et j'ai le sentiment que nous sommes en train de ré-écrire de bonnes scènes parce que personne n'a envie que ce soit fini... parce que ça voudrait dire qu'il ne reste plus que le soulagement [d'avoir fini] ... et la peur [d'avoir échoué]," a confié Joel Wyman au magazine britannique SFX il y a quelques semaines.

Et c'est un sentiment qui le suit partout 24/24, car Wyman a du mal à dormir. Ceux qui le suivent sur twitter le savent bien. "Tous les gens qui me connaissent sont au courant. Ils savent tous que je suis insomniaque. C'est ma vie, je fais avec."

Il a maintenant fini d'écrire cette dernière saison de Fringe dont il est le producteur exécutif et l'unique showrunner depuis le départ de Jeff Pinkner, et il n'en changerait pas une ligne.

"Ce n'est pas que ce soit difficile [de tourner la page], c'est plutôt un sentiment mitigé. Il faut que je puisse regarder en arrière et être capable de me dire que je ne changerais pas une image et que je suis complètement satisfait du résultat. C'est difficile sur un plan émotionnel, c'est bien plus dur que ce que j'avais anticipé. C'est un processus où il faut s'emparer des choses au fur et à mesure qu'elles se présentent. J'ai parlé aux scénaristes. Je leur ai dit 'C'est la fin. Il faut que nous soyons fiers de tous les instants et de chacune des répliques. C'est vraiment primordial parce que c'est quelque chose qui n'arrive pas souvent. Il faut bien se rendre compte qu'il s'agit d'une expérience unique. Il faut qu'on puisse regarder notre travail et qu'on puisse se dire qu'on a fait un boulot fabuleux.' "

Mais quelque soit la réception que recevra Fringe une fois le final diffusé sur la chaîne américaine Fox, Wyman demeurera fidèle à son équipe. "Ils vont me suivre pour ma prochaine série." Si on ignore encore le titre de cette série produite par Bad Robot, on sait déjà qu'il s'agit d'une série policière fantastique. Avec ce buddy show qui se déroule dans un avenir proche, le scénariste va nous faire découvrir un univers dans lequel les flics humains font équipe avec des androïdes.

"Je suis très impatient de commencer. Ça va tabasser. Il faut le voir comme une célébration [du genre] et comme une façon de réfléchir sur l'interaction entre l'homme et la technologie," explique Wyman. "C'est une toile de fond intéressante. Je vais pouvoir mettre à profit tout ce que j'ai appris avec Fringe, et tout ce que J.J. a appris, lui aussi va pouvoir s'en servir. C'est génial parce que j'aurai à ma disposition toute son expertise. Ça va être une espèce de gros truc qui fait du bruit. J'espère que ça marchera. J'ai déjà le pilote, --je l'ai construit en même temps que je terminais Fringe. Rien que d'y penser, je suis surexcité. C'est marrant quand les idées vous viennent, elles arrivent à toute vitesse, ça n'arrête pas. J'ai hâte de pouvoir m'y mettre vraiment mais en même temps je suis partagé. C'est un peu comme si je mettais au lit une série et que je donnais vie à une autre."

[source : SFX]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire