21 novembre 2012

John Noble : "Wyman nous prépare un chef d’œuvre'"

Cet été, les fans du monde entier ont appris avec stupeur que la production de Fringe s'était arrêtée. Pourquoi ? John Noble était malade. Dieu merci, il s'est rétabli grâce au soutien sans faille des responsables de la série.

"Je vais très bien. C'est un problème d'insomnie que je traînais depuis très longtemps. Au final, vu la charge de travail, j'allais au clash. Nous avons fait ce qu'il fallait pour que ça s'arrange. En réalité, ce n'était probablement pas nécessaire qu'on arrête la production aussi longtemps mais les responsables de la série ont été fantastiques. Ils m'ont dit : 'Fais ce qu'il faut.' Et je n'ai plus de problème, donc on a vraiment fait ce qu'il fallait."

Alors que le tournage de Fringe arrive bientôt à son terme, le comédien continue de s'éclater. Il a même récemment découvert twitter et s'en sert comme un pro !

"Je me suis dit qu'il était temps que je m'y mette. J'ai résisté très longtemps. Honnêtement, je fais un peu n'importe quoi. De temps en temps je me connecte et je dis un truc et dans la minute qui suit, c'est retweeté 6 000 fois ! C'est un moyen de communication vraiment extraordinaire. Grâce à twitter, on échappe à la tyrannie du secret. Je me souviens avoir tweeté 'je suis en train de dire au revoir à Georgina Haig, c'est une jeune femme charmante.' Je venais juste de prendre le thé avec elle. Tout le monde a pensé qu'elle était partie pour toujours ! "

"A ce moment-là, elle était encore là dans la série et je me suis dit 'mon dieu, qu'est-ce que j'ai fait ?' Il faut vraiment faire attention !"
John Noble avait en vain essayé de rectifié le tir en expliquant qu'il parlait simplement d'un goûter sans conséquence...

En parlant de nourriture, Walter est connu pour ses fixations sur la junk food. Comment fait-on lorsqu'on doit s'empiffrer sur le set à longueur de prise ? C'est simple. On ne le fait pas.

"Je n'ai pas envie de mourir, donc j'évite. Désolé de détruire le mythe ! Quand on tourne, si on commence à manger n'importe quoi, on pèse 200 kilos à la fin de la première saison. C'est comme ça. Pour tordre le cou à un autre mythe, on ne mange pas quand on tourne une scène, parce que c'est impossible. Au bout de 40 prises, on serait ballonné par la réglisse ou ce que vous êtes censé manger. On fait semblant et puis on recommence avec un nouveau truc pour la prise suivante. J'avoue qu'il y avait un sandwich au bacon qui me tentait bien..."

John Noble présente depuis deux saisons sur Science une série appelée Dark Matters et il connait bien la chaîne qui a entrepris la diffusion de l'intégrale de Fringe cette semaine.

"En fait, c'est une chaîne où ils connaissent bien Fringe. Ils adorent la série. Je connais plein de gens qui travaillent là qui la suivent depuis le début. Ce n'est pas un produit standard. Ils ont fait appel à des scientifiques pour discuter des sujets abordés. Fringe sera très bien sur cette chaîne, c'est une excellente deuxième maison."

Si l'on en juge par le succès rencontré hier soir par la diffusion des deux premiers épisode de la saison 1, on n'en doute pas !


Le tournage du pénultième épisode a commencé hier (20 novembre 2012) et la pression est plus forte que jamais.

"C'est une chance d'avoir ces 13 épisodes, que les personnages puissent avoir une conclusion. Mais la manière d'y arriver, c'est aussi un grand moment de joie. Chaque épisode nous rapproche de la dernière page. C'est comme écrire le dernier chapitre d'un roman. Nous sommes confrontés toutes les semaines à des enjeux de plus en plus cruciaux. C'est beaucoup de pression et une somme de travail énorme, pour chacun d'entre nous. Il nous reste tellement de choses à faire. Nous sommes tous très proches les uns des autres, toute l'équipe. Cela fait quatre ans que nous sommes à Vancouver, et cinq ans [pour les comédiens]. C'est un peu bizarre. Nous sommes amis, c'est un peu triste."

La lutte contre les Observateurs continue donc. Si Walter poursuit la mise en place de plan de bataille, Peter est sorti des sentiers battus en se servant de la technologie de l'occupant de manière très personnelle. Joshua Jackson enfin pu créer une nouvelle version de Peter, opportunité qu'il n'avait pas eu jusqu'à présent, contrairement aux autres comédiens.

"Ecoutez, c'est une idée vraiment inspirée. Si vous ne pouvez pas gagner, devenez comme l'ennemi. Peter s'est rendu compte que pour combattre les Observateurs, il faut être leur égal. En plus, cela a permis à Joshua Jackson de faire évoluer son personnage. Et il s'en est sorti avec les honneurs. Ce que je trouve génial, c'est que Walter et Peter ont tous les deux des problèmes d'ego et c'est une lutte de tous les instants pour eux. C'est un arc très intéressant à jouer. Walter s'efforce de ne pas redevenir trop intelligent ou cruel alors que c'est ce que recherche Peter. Je trouve que ça fonctionne très bien."

En attendant, il ne reste plus que 6 épisodes : la chaîne américaine Fox diffusera les deux derniers épisodes de la série le 18 janvier 2013.

"Je n'ai encore lu le script du dernier épisode mais je sais que notre producteur exécutif, Joel Wyman, a vraiment mis toute son âme dans cet épisode, vraiment. C'est lui qui le réalise. Je suis sûr que ce sera un chef d’œuvre. Même sans l'avoir lu, c'est difficile d'imaginer le contraire vu son engagement affectif. Je croise les doigts, mais je suis prêt à en jurer. Oui, ce sera un chef d’œuvre, c'est sûr."


[source : CNN via The Boston Channel]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire