7 novembre 2012

Les Observateurs sont-ils encore humains ?

Le dernier épisode de Fringe, An Origin Story, est parvenu à faire ce que rien jusqu'à présent du récit ne laissait présager : imaginer les impossiblités en ouvrant en grand la porte sur ce qu'Abrams avait élaboré au départ.

La première saison n'était qu'un catalogue de postulats. La 2e, l'aperçu d'un monde parallèle qui devenait terriblement réel dans les deux saisons suivantes. Si la 5e saison nous propulsait dans une dystopie futuriste, elle n'apparaissait pas de but en blanc comme une évolution particulièrement fascinante de la série.

Or, ce qu'on apprend au cours du 5e épisode de cette dernière saison change absolument tout.
On est maintenant loin du postulat de départ. Les Observateurs sont bien les représentants d'un futur lointain mais ils ne sont plus vraiment humains. Certes, ils ont détruit la Terre en 2609. Certes, ils n'ont pas d'autre solution que de revenir en arrière dans un monde intact. Sont-ils une parabole sur la folie technologie et ses revers ? Une chose est sûre, ils ne sont pas forcément notre avenir, car l'avenir est instable.

Si l'on admet qu'il soit possible, on sait que voyager dans le temps n'est pas sans conséquence. Si Peter parvient à détruire les "troupes" d'occupation de la Terre en 2036, il détruit en même temps tous les Observateurs qui sont intervenus avant. September, par exemple.

Alors, peut-on admettre que jamais September n'a distrait Walternate ? Le génial scientifique a-t-il trouvé le traitement dont son fils avait besoin ? Si c'est le cas, le péché originel de Fringe n'existe plus : Walter n'a jamais kidnappé l'autre Peter pour le ramener dans sa dimension, Peter n'a jamais rencontré FauxLivia ni engendré Henry, pas plus qu'il n'a jamais rencontré cette Olivia, --ergo Etta n'a jamais existé, rendant caduque le combat de son père contre les Observateurs. Selon le théorie du grand-père, on ne peut pas changer le passé. Alors, où Fringe nous emmène-t-il puisque tous ces passés existent bien, nous en avons été les témoins consentants.


Quoiqu'il en soit, la décision de Peter Bishop dans An Origin Story ajoute un paramètre inconnu, le grain de sable en quelque sorte qui peut tout faire dérailler. Il accepte de se débarrasser de son humanité pour poursuivre sa lutte. Peter est aussi probablement le seul humain de notre époque (avec Walter) à pouvoir se targuer d'avoir une relation privilégiée avec un Observateur, ce qui éclaire d'un jour particulier la séance de torture qu'il réserve à l'Observateur capturé par les Rebelles.

On pensait, à tort, vu l'orientation de la série, que les Observateurs avaient "évolué" génétiquement. Avec 600 ans d'écart entre leur époque et la nôtre, c'est impossible. Pourtant, leur aspect renvoyait à un épisode mythique datant de 1963 d'Au delà du réel, Le 6e doigt. David McCallum (Des agents très spéciaux, NCIS), grâce à l'intervention d'un scientifique obsédé par l'évolution, se transforme en l'espace de quelques semaines voire de quelques jours en un être du futur (il s'agit d'un lointain futur - environ 20 000 ans) dont on ne peut plus même plus mesurer le QI à l'aune de notre intelligence. Mais ce qui est passionnant, c'est sa réaction à cette évolution : "A quoi sert l'intelligence sans la connaissance. Je veux apprendre. Je veux tout savoir.

Les Observateurs qui ont en quelque sorte accéléré leur évolution grâce à la technologie ont-ils le même problème ? Ou ne sont-ils plus intéressés in fine que par leur survie ? On avait eu un aperçu au cours de la 4e saison (La fin de toutes choses -The End of All Things) de leur mode de pensée. September révélait que le bébé Henry devait être effacé parce qu'il n'avait pas sa place dans le grand ordre des choses. Dans un présent qui évolue au fur et mesure et n'est jamais figé, cette déclaration était drastique. Cependant, elle était normale pour le gentil Observateur, laissant supposer qu'il n'avait pas de sentiments.

Si on enlève le pathos, on supprime aussi eros et thanatos. Dans les romans de SF, les êtres évolués choisissent généralement de laisser derrière eux leur enveloppe corporelle pour devenir, comme le dirait Mr Spock (Leonard Nimoy), "pure énergie". C'est la survie de leur esprit qui leur importe, pas la survie de l'espèce sous la forme que nous connaissons. Dans l'univers de Dune, les "machines pensantes" infligent de tels dommages, aussi bien physiques que mentaux, aux humains, que leur attitude engendre une abhorration du concept même d'intelligence artificielle. Les machines seront finalement défaites lors d'un Jihad qui proscrira l'existence de cette technologie, le rejet des ordinateurs et le recours aux Navigateurs. Est-ce la direction que prend Fringe ? Ce qui fait poser la question évidente : quid de Peter ? Est-il encore humain ?

Car c'est bien leur évolution technologique qui poussent les Observateurs au génocide en modifiant les conditions atmosphériques de la Terre pour leur seul bénéfice. Sont-ils encore humains au sens où nous l'entendons ? Sont-ils plus androïdes qu'humains ? Surtout, en quoi leur survie leur importe-t-elle à ce point s'ils ne sont plus que des machines ? Après tout, ils pourraient émigrer en masse dans une autre galaxie ou sur une planète inhabitable pour les humains et nous laisser tranquilles.

Pire, Peter, en subissant cette transformation, en devenant à son tour un Observateur, perd donc son humanité. C'est une évolution (sans jeu de mots) du personnage à laquelle j'adhère à 500%. En échouant dans sa tentative de créer un trou noir, il a déjà prouvé qu'il ne s'embarrassait pas d'émotions inutiles. Après tout, son but n'était-il pas d'éradiquer TOUTE l'humanité dans l'avenir et cela sans aucune arrière pensée ?

En un instant, il a réussi à faire ce que la présence d'Etta, les états d'âme de Walter et le chagrin indicible d'Olivia n'avaient pas réussi à faire jusqu'à présent, me donner envie de savoir ce qui allait se passer d'ici le 18 janvier 2013.

11 commentaires:

  1. Moi, j'ai une théorie concernant September et Peter. Je ne sais pas si je suis la seule à y avoir pensé, je sais que ça peut paraître dingue, mais...et si September n'était autre qu'un descendant de la famille Bishop ? Je m'explique :
    1. September a des rapports assez proches avec Peter et Walter ainsi qu'Olivia, contrairement aux autres Observateurs
    2. Et si September avait tout simplement voulu sauver l'autre Peter (enfant) pour s'assurer qu'il allait vivre (sachant que si Peter adulte remontait le temps un jour, il allait être effacé d'une ligne temporelle et savait qu'il allait revenir et voulait tout faire pour qu'il puisse revenir) ?
    3. La prise de position de September. Ca n'a pas été clairement expliqué jusqu'à présent mais est-ce que la prise de position de September par rapport à l'invasion de ses comparses n'est-il pas en quelque sorte de l'individualisme, contrairement à ce que prônent les Observateurs ? S'il n'était pas le descendant des Bishop, il s'en moquerait royalement et aurait approuvé les décisions de ses camarades !

    Je suis très surprise de l'absence de September et je suis persuadée que c'est lié aux décisions des Bishop.

    Ceci dit, Peter est le premier à s'implanter la puce pour "devenir observateur" et vu ses réactions, j'ai bien peur qu'il y passe. Je voudrais pas dire mais les Observateurs sont certes les futurs humains, mais le corps d'un humain normal et d'un Observateur est tout de même différent. Malgré la grande intelligence de Peter, il doit posséder une sacrée résistance pour encaisser ce changement radical, mais vu les mini convulsions de Peter à la fin du 5x05, j'en doute.

    Désolée pour la très longue tirade!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En lisant ton commentaire m'est venu une théorie qui complète la tienne.
      Tu dis que September pourrait être un descendant des Bishop. Et si, encore plus simplement, September EST Peter après que celui-ci se soit implanté la puce ?

      Supprimer
  2. moi je me dis que September pourrait être l'enfant sauvage récupéré par Olivia

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'y ai pensé.

      Supprimer
  3. La tige que Peter a placé dans sa nuque n'est qu'une technologie visant à décupler ce qui existe déjà (utilisation de 100% du cerveau humain par exemple). Peter dit bien qu'avec cette technologie il serait 10 fois plus fort (parce que Peter a un QI de 180...) Je ne pense pas du tout que Peter soit un Observateur... Le titre concerne le pseudo échec du trou noir! Walter dit bien à Peter que cela a dû marcher... On a même l'impression qu'Olivia comprend quelquechose à ce moment-là... si Peter et Walter n'avait pas essayer cette bombe anti matière, les Observateurs ne serait pas revenus et Etta serait encore là! Mais bon, il faut attendre le retour de Nimoy pour le relier à tout cela... Peut-être que les Observateurs sont des versions améliorées des shapeshifters (création attribuée à Bell). Vivement vendredi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ... et vendredi, on sera pile à la moitié de la saison !

      Supprimer
  4. Peter est peut etre le point de depart. Et si au final, les actions de Peter, Olivia et Walter conduisaient a la créations des Observateurs!!! (ceux de maintenant ou ceux d'avant!!
    A voir, peut etre sont ils differents apres tout.
    Peter va créer les observateurs, ou les nouveaux qui seront gentil. Peter devient de se fait important et september suit le parcour de Peter, la suite on la connait. Walternate le decouvre derriere lui et ne voit pas l'antidote.....
    Voila pourquoi les Bishop sont important et observé.)

    Hate de suivre et deguster la saison 5.

    RépondreSupprimer
  5. ou Olivia et Peter les parents des Observateurs.

    Peter en devient un et fait un enfant (encore) avec Olivia. La ligné des Observers apparait.
    Ou alors parent de September, et des nouveau Observers gentils...

    RépondreSupprimer
  6. Espérons qu'il ne gâche pas le potentiel des événements qu'ils ont crée !

    RépondreSupprimer
  7. J'avais une théorie, sur les Observateurs, je ne sais pas ce que ça vaut...
    Personnellement, j'ai du mal à faire le raccord entre les Observateurs que l'on voit depuis le début de la série, les 'gentils' qui observent, et ceux que l'on voit actuellement. Je n'arrive pas à comprendre ce qui fait qu'ils changent à ce point. Une évolution de leur technologie ? Un besoin irrépressible d'assurer leur survie ? Bref, je ne comprends pas le revirement et je n'arrive pas à imaginer pourquoi.

    Alors du coup, je me suis dit qu'ils pourraient continuer leur mission de 'veille' de l'humanité, et que cette fois ils prennent les devants. Si dans le futur, en 2609, ils détruisent la terre, ils doivent trouver une solution pour que cela n'arrive pas. Ils reviennent dans le passé pour empêcher leur destruction, en employant les mauvaises méthodes. L'asservissement des humains en 2036 pourrait n'être qu'un moyen de sauver leur futur. En gros, en agissant comme ils le font, avec cette invasion qui fait clairement penser à l'occupation nazie, ils le font peut-être pour notre bien parce que c'est la seule solution qu'ils ont trouvé.

    C'est tiré par les cheveux, certes. De toutes façons, on peut imaginer tout et n'importe quoi en attendant la fin... :)

    Ah, et très chouette blog, j'y jette un coup d'oeil à chaque fois que je regarde un épisode !

    RépondreSupprimer