9 décembre 2012

5.08 - The Human Kind : la critique

Le genre humain (The Human Kind) est le 8e épisode de la saison 5 de Fringe.

Dans sa recherche d'une autre pièce du puzzle de Walter, Olivia entre en contact avec Simone, une personne à l'intuition exacerbée proche de la divination. Peter se met en danger en essayant de piéger le capitaine Windmark.
Scénario d'Alison Schapker
Réalisation de Dennis Smith

Avec Michael Kopsa (le capitaine Windmark), Jill Scott (Simone), Shaun Smyth (Anil), Kett Turton (Briggs), Nathan Dashwood (Stratton), Claude Duhamel (Carlos), Eliza Faria (Darby), Chuck Zuckermann (Observateur poignardé), Jason McKinnon (garde loyaliste), Colby Wilson (Loyaliste en uniforme), Brian McBride (le passant qui renverse du thé)

1ère diffusion américaine : Fox – 7 décembre 2012
1ère diffusion française : TF1 - 7 août 2013

SIMONE
"Les gens s'inventent des explications, ils définissent sans comprendre, parce que ça les rassure. Mais je ne peux pas le faire parce que j'en sais trop."
(People make up explanations, assign meaning to things without knowing, because it's reassuring. But I can't do that because I know too much.) Olivia

The Human Kind est un tournant de la 5e saison de Fringe. Sans doute pour la première fois de la saison, le personnage d'Olivia redevient intéressant. Deux scènes clés de l'épisode placent enfin notre héroïne en avant, ce qui de mon point de vue a cruellement manqué dans les sept précédents épisodes.
Mais cette saison a été clairement définie comme la saison de Peter, décision qui si elle réjouit Joshua Jackson (voir ici) a lourdement handicapée la série.
Deux scènes clé sont à retenir.
Celle où Olivia, volontaire pour une mission en solo qui s'inscrit dans le plan de Walter, confronte foi et science avec l'illuminée Simone (glaçante Jill Scott). On établit d'emblée le parallèle entre celle qui voit le futur parce qu'elle se laisse guider par son intuition, par son ressenti, par sa foi et Olivia qui se considère comme une espèce d'anomalie avec ses dons artificiels. Le passif d'Olivia à la Fringe Division lui a appris que l'amour ou la foi ne suffisent pas toujours. Pour elle, les Observateurs sont simplement plus à l'aise avec les chiffres. Le parallèle est aussi valable avec Peter qui utilise la technologie pour prédire l'avenir.
Malheureusement, sans doute faute de moyens, la communauté que dirige Simone n'a guère plus de substance que celle d'Edwin Massey et m'a rappelé, pour des raisons obscures, le petit voyage à la campagne d'Olivia et Peter dans Sous tension.


Celle de fin, qui remet en question l'humanité de Peter et le bien fondé de sa vengeance puisque sa transformation élimine tout sentiment humain. On se rappelle pourtant de l'inquiétude de Peter face à la dérive d'Etta dans son combat contre les Observateurs. Et puis qui n'a pas envie de voir Joshua Jackson faire un peu de chirurgie avec un Opinel ?

Les producteurs de Fringe ont toujours mis en avant l'amour, ingrédient magique susceptible de régler tous les problèmes ce qui rebutera fatalement les fans de SF hardcore. Mais cette saison, en élargissant le débat et en posant le problème de façon plus intellectuelle, ils pourraient finalement réconcilier tout le monde. En effet, comment sauver l'humanité et lui donner un avenir sans questionner justement ce que représente effectivement le fait être humain ?
La dichotomie entre l'orgueil démesuré des Bishop et la difficulté d'Olivia à exprimer ses sentiments par crainte d'être mise en défaut en est une illustration patente. Maintenant que l'héroïne met son cœur à nu, on peut espérer que tout ce petit monde se rencontre à mi-chemin. C'est tout à fait déchirant d'être le témoin des tentatives désespérées de cette bande d'"humains" unis dans un seul but.

Si cet épisode apparaît comme un outil un peu bancal qui ne sert qu'à boucler l'arc Peter-se-transforme-en-Observateur (la bande annonce qui annonçait que sa mutation était "presque" irréversible ne laissait guère de doute sur l'issue), et établir le fait qu'un deuil peut pousser quelqu'un à refuser de ressentir la douleur, il n'en reste pas moins divertissant, une fois mis de côté le salmigondis New Age à la Matrix. Paradoxalement, ses défauts le rendent attrayant, un peu comme si la scénariste s'en servait à dessein pour révéler une vérité. Car il est évident qu'Olivia ne devient pas en cinq minutes une adepte de la foi mais qu'elle démontre grâce à sa sagacité et sa faculté d'improviser sur le terrain, --ce qu'elle doit à sa formation au FBI et son séjour dans l'armée, qu'elle est capable de se sortir de n'importe quel mauvais pas.

Ni douleur, ni émotion

On rapprochera la froideur tactique avec laquelle elle abat ses kidnappeurs du processus compliqué que Peter met en œuvre pour se débarrasser de Windmark. Olivia 1, Peter 0. Si les scènes en question remettent sur le tapis des thèmes connus de la mythologie de Fringe, je trouve quand même dommage que durant toute cette expérience centrée sur Peter on ait relégué Olivia au rang d'accessoire.

A verser au crédit fun de l'épisode, restera le combat entre Peter et l'Observateur, dont le montage particulièrement dynamique était très réussi. En revanche, leur combat intellectuel avait autant d'attrait qu'une partie de Tetris. Dans un autre registre, une scène m'a fait hurler de rire. Je pense que tout le monde a un jour été confronté au même problème que le chef des Observateurs : l'agacement et l'incrédulité provoqués par un ascenseur en panne. Ce que je n'attendais pas, c'est sa réaction au problème, terriblement humaine. Il appuie convulsivement sur le bouton. Pour quelqu'un qui peut se déplacer dans toutes les dimensions d'un simple clignement de paupière (et peut être même sans), c'était très rafraîchissant.

Alors sans doute en demandé-je trop, mais je sors à moitié satisfaite : pourquoi grand dieu si Peter savait que Windmark venait chez Etta à 5h42 n'a-t-il pas profité de cette occasion pour en finir ?

Fin du deuxième chapitre de la saison. La semaine prochaine, Walter nous embarque dans un nouveau trip. 

Ma note : 7/10

Le personnage préféré des lecteurs : Olivia arrive en tête avec 107 votes soit 51% des voix exprimées. Le second, Peter n'obtient que 17%.



Les sous-titres français sont disponibles sur le site Addic7ed.

WALTERISMES
"Fils, tu m'a promis. Tu m'as dit que tu ne me laisserais pas. Tu te rappelles, pour que je ne recommence pas ? J'ai besoin de toi." (Son, you promised me. You said you would be there for me. Do you remember --to keep me from slipping? I need you.) au téléphone avec Peter
"Plus chaud, Asner !" (More heat, Asner!) à Astrid


INDICES
Les glyphes se lisaient PLEAD : IMPLORER.


AUDIENCE
Réalisant un indice de 0,9 dans le segment des 18-49 ans, l'épisode a attiré 2,708 millions de téléspectateurs

COULEUR

DESIGN

L'ombre des Loyalistes....
La vie en bleu
CONTINUITE
• Dons : don acquis pour Olivia (Cortexiphan) et Peter (tech des Observateurs) contre le don de Dieu de Simone.
Au détail près - The Plateau : Milo passe une grande partie de l'épisode à calculer les probabilités pour arriver à ses fins. L'épisode avait été co-écrit par Alison Schapker.
• C'est dans Métamorphose - The Transformation qu'on fait la connaissance de l'homme porc-épic qu'on retrouvait déjà dans Adam et Ève – Nothing as it Seems l'année dernière.
In Absentia : le speech dans lequel Peter explique à Etta que si elle devient comme les Observateurs, elle perd de vue le combat qu'elle mène.
• Cela n'avait que trop tardé, l'appartement d'Etta est enfin compromis et les affiches des Résistants sont arrachées.

The Bullet That Saved the Word (twice !).
An Origin Story : Peter s'implante la tech qui va le transformer

Truth Church Protocol : les kidnappeurs invoquent leur droit à rester anonymes.
• On rencontrait une autre sous-culture de 2036 dans The Recordist

CULTURE
• Est-ce que je suis la seule à avoir pensé à McGyver ?

• Les kidnappeurs d'Olivia s'appellent Briggs et Stratton. Briggs & Stratton, société américaine fondée en 1908, est le premier fabriquant mondial de moteurs à essence à refroidissement par air spécialiste des tondeuses à gazon.
Rube Goldberg, dessinateur de presse américain, inventeur, romancier : a créé une série humoristique qui consiste à mettre au point des machines extrêmement complexes pour réaliser des actions très simples.


Lost : l'aimant, la foi opposée à la science, les flashbacks, la vidéo de Walter. Locke est-il le premier Observateur ?


LES PHOTOS DE PROMO
L'APPLI FOX/FRINGE
 
DANS LES COULISSES
Photos de tournage [1] et [2]

25 commentaires:

  1. "Est-ce que je suis la seule à avoir pensé à McGyver ?"

    Absolument pas !!! :D
    Dès que j'ai vu Olivia enfermée avec tout ce qu'il y avait dans la pièce et puis la voir chipoter avec les différents trucs qu'elle trouvait, j'y ai directement pensé aussi !
    McGyver, le gars qui fabrique une bombe à partir d'une pomme de pin ! ^^

    RépondreSupprimer
  2. Savez-vous si Simone va revenir dans d'autres épisodes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je ne sais pas mais Wyman a dit que non, ce qui ne prouve évidemment pas grand chose ;)

      Supprimer
  3. "Pourquoi grand dieu si Peter savait que Windmark venait chez Etta à 5h42 n'a-t-il pas profité de cette occasion pour en finir ?"
    Parce qu'il sait qu'il ne peut pas le vaincre sans l'effet de surprise, c'est pas pour rien qu'il prend la fuite après avoir tué l'observer qui accompagnait Windmark et qu'il cherchait par la suite à de nouveau être le maître de son emploi du temps.

    "On rapprochera la froideur tactique avec laquelle elle abat ses kidnappeurs du processus compliqué que Peter met en œuvre pour se débarrasser de Windmark. Olivia 1, Peter 0."
    C'est clair, entre un Peter qui a éliminé une dizaine d'observers et qui a vécu et compris leur fonctionnement et une Olivia qui a tué 2 passants façon "Agence tous risques" (j'ai trop de respect pour Mac Gyver) l'avantage est évidemment du côté d'Olivia...

    "Mais cette saison a été clairement définie comme la saison de Peter, décision qui si elle réjouit Joshua Jackson a lourdement handicapée la série."
    J'ai déjà plus apprécié les quelques épisodes de cette saison 5 que l'intégralité de la saison 4 mais bon après si tu préfères suivre les trépidantes aventures d'Olivia et Lincoln plutôt que les Bishop luttant contre leurs démons intérieurs, libre à toi.

    D'habitude j'apprécie tes critiques très souvent justes mais là j'ai presque l'impression qu'elle a été écrite par un(e) des fanatiques qui ne peut pas rédiger un commentaire sans glisser un "Anna is the best"...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Parce qu'il sait qu'il ne peut pas le vaincre sans l'effet de surprise"
      il veut le tourmenter (ce qui est impossible) pour parfaire sa vengeance avant de le tuer, donc je trouve sa démarche assez vaine. sans compter que tuer Windmark ne changera rien, il y aura un autre Windmark à sa place dans l'instant.

      "C'est clair, entre un Peter qui a éliminé une dizaine d'observers et qui a vécu et compris leur fonctionnement "
      il préfère en effet exercer sa vengeance au lieu de se soucier de l'avenir de l'humanité. c'est bien un Observateur

      "si tu préfères suivre les trépidantes aventures d'Olivia et Lincoln"
      que vient faire Lincoln là dedans ? la saison est déséquilibrée au profit d'un personnage. Noble, Torv, Brown et Reddick font de la figuration. dommage

      je ne commenterais pas le dernier paragraphe, tes mots ont dû dépasser ta pensée, du moins je l'espère

      Supprimer
  4. "il veut le tourmenter (ce qui est impossible) pour parfaire sa vengeance avant de le tuer, donc je trouve sa démarche assez vaine."
    J'ai pas franchement eu cette impression, bien sûr que c'est la vengeance qui guide Peter mais en ce qui concerne le "plan Windmark" je pense vraiment qu'il cherche simplement à réunir les meilleures conditions pour l'éliminer car il sait pertinemment qu'il n'aura qu'une chance.

    "sans compter que tuer Windmark ne changera rien, il y aura un autre Windmark à sa place dans l'instant."
    C'est une supposition, on a trop peu d'infos sur eux et le fonctionnement de leur hiérarchie, on ne sait pas comment ils réagiraient face à la perte de leur leader surtout qu'ils n'ont jamais connu l'échec jusqu'ici.

    "il préfère en effet exercer sa vengeance au lieu de se soucier de l'avenir de l'humanité. c'est bien un Observateur"
    En même temps chercher à tuer le leader des Observers c'est pas franchement aller à l'encontre de la survie de l'humanité hein. Bien sûr que sa démarche peut paraitre égoiste mais c'est pas comme si il était le seul à pouvoir rassembler les pièces du puzzle de Walter, il a peut être jugé que le reste de l'équipe en était parfaitement capable et que par conséquent il pouvait se lancer corps et âme dans sa quête de vengeance quitte à y laisser sa peau.

    "que vient faire Lincoln là dedans ? la saison est déséquilibrée au profit d'un personnage. Noble, Torv, Brown et Reddick font de la figuration. dommage"
    Oui mais on revient à ce que je disais, quand il y avait un déséquilibre au profit d'Olivia c'était "tant pis pour les autres" mais quand c'est au profit de Peter c'est "dommage pour les autres".

    "je ne commenterais pas le dernier paragraphe, tes mots ont dû dépasser ta pensée, du moins je l'espère"
    Bah pas vraiment... bon après tu ne t'es jamais caché du fait que tu appréciais bien plus Olivia que Peter, puis c'est ton blog tu écris ce que tu veux ^^ mais te voir déçue par la série juste parce que Olivia n'est plus présente à l'écran 35 minutes par épisode ça va à l'encontre de l'image objective que j'avais de toi et ça te range à mes yeux du côté des fans qui apprécient plus un acteur ou une actrice en particulier plutôt que la série dans sa globalité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "tu ne t'es jamais caché du fait que tu appréciais bien plus Olivia que Peter, mais te voir déçue par la série juste parce que Olivia n'est plus présente à l'écran 35 minutes par épisode ça te range à mes yeux du côté des fans qui apprécient plus un acteur ou une actrice en particulier plutôt que la série dans sa globalité."

      les producteurs n'ont jamais été intéressés par Peter puisqu'ils l'ont rangé dans un placard quasiment instantanément. c'est juste de l'improvisation de dernière minute qu'il se rendent compte qu'ils pouvaient en faire quelque chose.
      j'ai toujours dit que Peter était le personnage le plus sous exploité de la télé, et je ne l'ai pas dit qu'une fois. pire encore pour Astrid ou Broyles.
      je ne privilégie aucun comédien/personnage par rapport à un autre, ce serait ridicule. un ensemble show comme fringe n'existe que dans sa globalité. c'est la raison pour laquelle je parle de déséquilibre.
      mais il semble que personne n'arrive à écrire aucun épisode où un personnage ne tire pas la couverture à lui au détriment d'un autre. quand peter a disparu, j'ai effectivement dit qu'il ne me manquait pas parce que ce personnage n'avait servi que de faire valoir dans les saisons précédentes. si ça fait de moi une hystérique fanatique, tant pis.
      les britanniques s'en sortent mieux de mon point de vue car il n'hésitent pas à aller jusqu'au bout en sacrifiant des personnages essentiels dans leurs séries. ce que je regrette, ce n'est pas tant que le temps d'antenne de chacun soit disproportionné mais le mauvais usage que les scénaristes font de leur jouet. c'est un potentiel gâché.
      de la même manière, j'ai un peu de mal à comprendre les incessants reboots qui n'apportent pas grand chose. j'espère encore que la fin de la série me contredira.

      Supprimer
    2. peter bishop a toujour ete important dans la serie fringe meme september le dis dans la saison 2 et dans la saison 5 on va apprendre pourquoi il est si important .

      vive la saison 5 pour moi la meilleur saison de tout la serie et en plus la saison 5 c'est la saison de peter

      Xeen ton site marche pas avec ipad pour repondre a des article esque tu sais regle ca pour que ca soit conpatible avec les ipad merci



      Supprimer
    3. non malheureusement je ne sais pas comment faire du tout

      Supprimer
    4. "c'est la vengeance qui guide Peter mais en ce qui concerne le "plan Windmark" je pense vraiment qu'il cherche simplement à réunir les meilleures conditions pour l'éliminer car il sait pertinemment qu'il n'aura qu'une chance"

      Joshua Jackson donne l'explication dans la vidéo que je viens de poster http://www.fringedivisionfrancaise.com/2012/12/508-human-kind-mini-clips-appli-fox.html
      Peter joue avec Windmark et veut le faire souffrir, dit-il....

      Supprimer
  5. a XEEN ah c'est vraiment dommage pasque moi je fait tout sur ipad metenan bientot jai plus de pc

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. blogspot est géré par Google donc je ne suis pas vraiment surprise...

      Supprimer
  6. Je respecte ton site Xenn et t'en remercie pour moi c'est le plus enrichies sur Fringe et je sais que tu aime tout les personnages a égale et Je suis d'accord avec toi il y a un déséquilibre dans la saison 5 au profit d'un seul personnage ,un choix des réalisateurs surement pour rebooster la série .Sans dénigrer le personnage de Peter c'est quand même dommage car dans les autres saisons même si Olivia est l’héroïne Walter, Peter avait un rôles pratiquement égale .les autres personnages Peter Walter et les autres sont aussi important ,ils font partie intégrante de la série comme Olivia simplement faut être réaliste fringe a bien était écrit pour une héroïne ce que j'en revient donc a dire personnage principale Olivia il y en a toujours un dans chaque série souvent un homme la c'est une femme ça change ce qui est très bien et c'est peut-être ce qui dérange pour certaines personnes . Celui ci c'est Olivia sans négliger les autres , Walter et Peter ,d'ailleurs pour mener a bien une histoire ils faut toujours des personnages qui épaule le héros ou l’héroïne , les réalisateurs ont mis en avant Peter dans la saison 5 après tout ils l'on fait disparaitre quelque épisodes dans la saison 4 donc pour eux ils équilibre en quelque sorte pour certainement J’espère donner une raison a une fin digne de Fringe .Anna Torv a interprété magnifiquement son double rôle et rôle dans l’intégralité des saisons et j'en doute pas que pour les deniers épisodes de la 5 elle reprenne la place qui lui est du ce qui serait logique . Anna Torv une actrice inconnue qui a sut nous captiver par ses magnifiques interprétation et sa belle personnalité ,belle est magnifique ,c'est tout simplement l’actrice par excellence et je lui souhaite une grande carrière elle le vaut bien .Alors même si on dis que je suis une ou un fanatique parce que je préfère Anna Torv a d'autres j'assume mes dires on a chacun nos ou notre préféré .Pour moi c'est Anna Torv is the BEST!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. a Anonyme10 décembre 2012 14:43
      ca veux rien dire ton article exemple

      dans la serie the x-files david duchovny(fox mulder) est le heros le personnage principale dans les 7 premier saisons , David Duchovny quitte son emploi régulier au sein de X-Files à la fin de la saison 7. Son personnage emblématique, Fox Mulder, est enlevé par des extraterrestres lors su Season Finale.
      Afin de compenser son départ, les producteurs décident de recruter Robert Patrick et d'en faire le nouvel acolyte de Scully (Gillian Anderson). Un nouveau couple d'agents du FBI est né, le plus intéressant étant de voir que la dynamique à l'intérieur de ce duo a elle aussi changé : Scully est celle qui croit, Doggett (le petit nouveau) est le sceptique...
      Même si certains diront que X-Files avait changé bien avant, le départ de Mulder est un tournant dans l'histoire mouvementée de X-Files...

      Supprimer
  7. Salut à tous,

    critiques intéressantes comme toujours!

    Moi perso, je suis mazo lol, j'aime regarder deux épisodes d'affilés (sans spoiler ni promos vidéos ou photos). Donc hier j'ai regardé le 5x07 et 5x08 qui se suivent parfaitement bien en ce qui concerne les changements de personnalité de Peter. De plus, je ne sais pas ce que vous en pensez (comme je ne lis pas tous toutes les semaines :s), j'ai été totalement convaincue par la prestation de Joshua Jackson en tend que pré-observateur. Donc j'ai voté pour lui cette semaine.

    Maintenant c'est vrai que le personnage de Peter est mis en avant cette saison, mais je ne trouve pas que se soit au détriment d'Olivia. Au contraire on perçoit bien l'opposition des personnages, dans un premier temps avec les retrouvailles parents/enfant et ensuite dans les deux façons de faire son deuil et je trouve à ce niveau Anna Torv beaucoup plus convaincante (plus prudente, plus forte, plus raisonné,...).
    Et on voit bien que Peter est un Bishop lol, il réagit comme sont père, dans l'extrême. De plus Olivia a des scènes absolument géniales (Mc Gyver, tous ce qui concerne la cassette video de l'anniversaire d'Etta,... etc.)

    Mais par contre on ne voit pas les autres, PAS ASSEZ de Walter (sérieux il est devenu un personnage secondaire!!!), peu d'Astrid et ZERO Broyles et Sharp... ça c'est décevant, je suis entièrement d'accord !!!

    Maintenant (comme j'ai craqué et regardé la promo du 5x09) ça risque de changer... Va-t-on assister au retour de Walter sur le devant de la scène !? :)

    Bien à vous

    RépondreSupprimer
  8. a Anonyme10 décembre 2012 14:43

    autre exemple


    dans la serie stargate sg1 richard dean anderson le personnage principale dans les 8 premier saisons puis dans la saison 9 et saison 10 c'est Ben Browder le nouveau personnage principale de la serie stargate sg1

    je veux dire que dans une serie ou dans les film un personnage principale peux etre change par un nouveau personnage principale un nouveau heros

    RépondreSupprimer
  9. Bien sur parce que David Duchovny est parti de X-files c'est ce qu a fait que l'histoire a changer ainsi que les rôles normal c'est pas le même perso les createurs de la série lui ont redonner une nouvelle histoire ce qui n'est pas le cas dans Fringe la il y a 3 persos important dont un principal qui est Olivia et pour le final ne changera pas j'en suis sure mais c'est juste mon avis.

    RépondreSupprimer
  10. Au final celons moi Fringe restera la série la plus marquante de cette décennie pour son originalité .Un trio exceptionnel une femme un père et son fils ,aussi frappante par ses bizarreries ses imposibilities ses univers parallèles et personnages délurés , les épisodes spéciaux au cours des saisons un chamboulement pratiquement a chaque saison tout ça dans une série , ça a donne un nouveau souffle dans le monde des séries par la même occasion elle nous a permis de découvrir des acteurs et actrices pratiquement inconnue hier reconnu aujourd'hui et au talent incontestable surtout Anna Torv,John Noble entre autres .Pour moi et pour d'autres Fringe restera a jamais inoubliable,attriste qu'elle finisse elle aurait put encore continuer mais l'audimat en a décider autrement ,faut bien une fin alors espérons qu'elle sera aussi grande que la était la série .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Euh, John Noble, inconnu avant Fringe ? O.O C'est quand même Denethor dans Le Seigneur des Anneaux, hein !

      Supprimer
  11. Aimée toutes les scènes de Anna Torv, elle est brillante avec elle Olivia, si expressif, même quand elle ne parle pas un mot.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi rien que dans son jeu de regard Anna Torv, arrive a nous captiver elle est plus que brillante c'est le must .

      Supprimer
    2. c'est vrai elle est vraiment douée et je l'adore mais n'oublions pas le grand john qui est tout aussi impressionnant.

      Supprimer
    3. Tout a fait d'accord d'ailleurs je le dit dans mon com de 16:27 John est aussi un grand talent comme Anna Torv .

      Supprimer
  12. john noble is fringe god

    RépondreSupprimer