16 décembre 2012

5.09 - Black Blotter : la critique

Black Blotter est le 9e épisode de la saison 5 de Fringe.

Walter espère qu'en prenant du LSD il se rappellera de son plan de bataille contre les Observateurs. Alors que le signal émis par la radio de Donald a conduit Peter et Olivia dans les bois, ils font une macabre découverte.
Scénario de Kristin Cantrell
Réalisation de Tommy Gormley

Avec Blair Brown (Nina Sharp), Jenni Blong (Carla Warren), Shaun Smyth (Anil), Rowan Longworth (Michael), Tom Butler (Richard), Maria Marlow (Carolyn), Allie Bertram (Pixie), Brian Knox McGugan (le serveur), Faustino Di Bauda (le taxi)

1ère diffusion américaine : Fox - 14 décembre 2012
1ère diffusion française : TF1 - 7 août 2013

WALTER'S FLYING CIRCUS
"Je ne ferais jamais quoique ce soit qui puisse blesser ceux que j'aime." (I wouldn't do something that could hurt the people I love.) Walter
La 5e saison n'ayant que 13 épisodes, c'est donc ce 9e épisode qui fait office de bizarrerie de l'année. Écrit et réalisé par deux petits nouveaux, il laisse momentanément de côté la chasse au trésor qui a présidé à toute la saison pour s'intéresser à la psyché de Walter. C'est une bonne chose, car cet artifice laborieux est une béquille inutile, indigne de la série.

Si les dialogues de Cantrell sont quelquefois un peu trop explicatifs, la mise en scène intelligente et inventive de Gormley, premier assistant réalisateur du Star Trek de J.J. Abrams, soutient solidement l'arc narratif. Les extraits musicaux sont parfaits et la scène finale propulse l'épisode dans le top dix des épisodes cultes de la série.

J'avais adoré Brown Betty, et Black Blotter est de mon point de vue un cran au-dessus. Dans le premier, Ella persuadait Walter qu'on est l'artisan de son bonheur alors que le second met en évidence à quel point les efforts de Walter pour repousser son côté destructeur risquent d'être inutiles. Quant à la séance animée, elle est nettement supérieure à celle de Lysergic Acid Diethylamide

Mais revenons à l'histoire. Evidemment, vu l'état de Walter, il n'est pas ici question de cohérence. Et pourtant, en dépit de ses hallucinations et autres fantasmagories, jamais l'humanité du personnage n'a été aussi évidente et tragique.
"Pourquoi as-tu pris un trip?" demande Peter. "Parce que c'est un excellent cru," répondra Walter, qui a retrouvé un vieux buvard au fond d'un tiroir. Logique ! Ce Black Blotter ou le Purple Microdot proposé en cours de route suit donc la tradition des années 60 qui donnaient des noms connotés à ses produits (Purple Haze, Pano, voire Hofmann !).

Même si on peut se demander pourquoi à quatre épisodes de la fin, Fringe continue de musarder sur les chemins de traverse, cette plongée introspective contribue à renforcer le mythe fondateur. On pourra reprocher que les scénaristes passent trop de temps à ressasser le passé de Walter et son histoire sans essayer d'aller au-delà. Torturé par sa soif de pouvoir ("Il n'y a qu'un seul Dieu dans ce labo, et c'est moi.") et le péché originel commis en 1985 quelque soit la timeline, Walter revisite de façon déchirante la première saison.

Ramener son assistante Carla Warren et le mystérieux Sam Weiss en leur donnant un nouvel éclairage est un véritable hommage aux fans.
En effet, la série ne se prend pas les pieds dans le tapis en vains rappels. L'ellipse narrative (reconstitution du portail inter-dimensionnel et dédoublement de la fée, par exemple) en est une autre preuve, visuelle cette fois.

En revanche, le peu de développement dont bénéficie Michael fait présager que ce personnage apparemment vital ne servira que d'outil, comme par exemple dans la scène du chocolat, censée établir que Peter et Olivia ont en quelque sorte trouvé un enfant de substitution, toutes proportions gardées. Le jeu du jeune Rowan Longsworth est en tout cas exemplaire.

John Noble, pour qui il faut définitivement inventer une cérémonie spéciale en l'honneur du comédien avec distribution d'Awards en pluie (meilleur comédien dans un second rôle, meilleur comédien dans une série dramatique/de SF, meilleur savant fou, meilleur père à la ramasse...) est bouleversant de bout en bout. L'intrigue secondaire (recherche de l'insaisissable Donald et retrouvailles avec l'enfant Observateur) apparait sporadiquement en toile de fond. A tel point que l'interlude sentimental entre Olivia et Peter passe presque inaperçu.

En tout cas, il ne fait plus de doute, si on compare Fringe à Revolution, Lost ou Person of Interest, autres produits estampillés Abrams, que c'est bien cette série qui maîtrise à 300% l'utilisation des flashbacks.


La présence de la "méchante" Carla Warren qui veut contrecarrer son projet, et de la "gentille" Nina Sharp, met en évidence la torture de Walter qui cherche à se souvenir de son plan fabuleux pour bénéficier des soins de Nina et se faire à nouveau lobotomiser. Mais plus que la question du libre arbitre, c'est une autre évidence qui saute aux yeux. Si Walter regagnait toutes ses facultés, l'homme brillant, froid et calculateur ne risquerait-il pas de devenir l'allié des Observateurs plutôt que les combattre ?

En revanche, l'état de santé de Peter est à peine évoqué, et on peine à croire qu'il ait pu se sortir indemne de sa transformation. L'avenir nous le dira. Quant à Walter, on sait que le retour d'acide peut être violent et s'accompagner d'épisodes dépressifs...

Note : Il aura fallu cinq saisons, mais l'équipe de Fringe se retrouve enfin sur l'ïle. Après tout, la série a débuté avec un crash aérien, ce n'était qu'une question de temps.


Ma note : 8,5/10
Le personnage préféré des lecteurs

• Les sous-titres français sur le site Addic7ed.

WALTERISMES


INDICES
• Les glyphes se lisaient GUILT : CULPABILITÉ.

• Dans la séquence à la Monty Python, outre Gene, une fée et un chien, on trouvait une grenouille (qu'on entrevoit dans le hangar) et un hippocampe.
• La semaine dernière, dans  The Human Kind, on voyait sur le mur d'un immeuble une allusion au trip de Walter.

• Est-ce un clin d’œil ou un indice pour la suite ?


AUDIENCE
L'épisode a réuni 3,13 millions de téléspectateurs, soit un indice de 1,1 dans le segment des 18-49 ans. C'est une hausse de 22% par rapport à la semaine précédente.

CONTINUITÉ
L'histoire de Peter (Peter): Carla Warren : on apprend qu'elle est morte dans l'incendie qu'elle avait provoqué. Walter le savait fort probablement depuis le début mais il a préféré se laisser enfermer à Sainte Claire plutôt que de continuer dans la voie qu'il avait emprunté. Enfin, je l'espère secrètement. On retrouve la citation de Robert Oppenheimer - '"I am become Death, the Destroyer of Worlds"
Elizabeth Bishop (flashbacks)

Donald : on en avait entendu parler pour la 1ère fois dans The Recordist, puis on avait trouvé sa cache et sa radio dans Through the Looking Glass and What Walter Found There
Sam Weiss RIP

Michael : impossible de ne pas remarquer que le nom du jeune Observateur est un hommage appuyé à Michael Cerveris (September)
• Ce ne serait pas William Bell qui aurait cherché à créer un nouvel univers mais Walter (Big Bang – Brave New World) ?

CULTURE
Black Umbrella
-- Nom d'une organisation de New York qui apporte son aide en créant des plans de secours en cas d'urgence (actes terroristes, catastrophes naturelles, etc.) pour les particuliers et les entreprises.
-- C'est aussi le nom du 4e album du groupe de progressive jazz Thought Industry. Son 5e album s'appelle Short Wave On A Cold Day... C'est presque trop beau pour être vrai.
• La série des Monty Python, Flying Circus (1969-74) comporte 45 épisodes. Le pied est tiré d'une toile de Bronzino. Les collages sont de Terry Gilliam.

Musique :
Hurdy Gurdy Man de Donovan
The Happy Wanderer de Frank Weir
Habanera - Carmen Suite #2 de Georges Bizet
The Pusher de Steppenwolf


LES PHOTOS OFFICIELLES

APPLI FOX

LE TOURNAGE [1] [2] [3] [4] [5] [6]

24 commentaires:

  1. Super critique, comme d'habitude!
    Une petite coquille dans la première phrase, Black Blotter est le 9ème épisode, et non le 5ème ;)

    RépondreSupprimer
  2. William Bell supposait déjà que tout ceci était sortie de la tete de Walter (crash des deux univers pour en fabriquer un autre).
    Par la suite il sera interné et c'est Bell qui l'éxécute dans la deuxieme Time Line.

    Des petites references a Lost ou est-ce juste moi qui en voit partout :

    La radio me fait penser a Rousseau et son message qui bloc la transmission.
    Le cable aussi, celui de Lost conduisait Sayid et Hurley a Rousseau.
    L'ile biensur.
    Le bien et le mal (combat de Walter pour rester celui qu'il est ou encore les deux fées.)...

    RépondreSupprimer
  3. j'ai eu aussi une impression de regarder lost, ce qui n'est pas forcément une bonne chose car c'est fringe que je veux voir, lost c'est devenu lourd

    RépondreSupprimer
  4. pas tous nos personnages principaux vont survivre,il y aura des morts. dit par J.H. Wyman!! pour moi... peter sera Effacer définitivement.j ai toujours ça dans la tête. impossible olivia peter finissent ensemble.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. encore moi!! Je développe mon idée:*.peter retourne dans son univers alternatif qui n'a pas été kidnappé par notre bon Walter.olivia reste dans son l'univers sans peter, mais avec John Scott et Charlie Francis sont toujours vivants.les 4 année passé avec Eux* n'a jamais existé. LA FIN

      Supprimer
    2. N'importe quoi ! où est le fun alors !

      Supprimer
  5. pour moi le perso malheureusement qui meure c'est Walter son cerveau est en train de défaillir de plus en plus donc ça serait la seule issue que je pense Olivia Et Peter se retrouverait et peut-être que leurs fille ne serait finalement pas morte qui sait qu'ils ne vont pas changer le temps ça serait plausible ,mieux qu'un retour en arrière sans Peter , espérons que les 4 années auront comptées ça serait nulle sinon .

    RépondreSupprimer
  6. Je suis d'accord avec certains aspects de certaines critiques, d'ailleurs les forums américains font tous à peu près le même pronostic..!
    À savoir:

    - Walterego réussi à sauver son fils, Septembre n'assiste pas à sa découverte, donc Walter ne provoque pas de rupture spatio-temporelles
    - Du coup pas de guerre inter-dimensionnel......Walter renonce à franchir la ligne rouge, William également et reste dans ce monde.
    - le Peter alternatif sauvé reste dans son monde alternatif vivant.

    La blonde reste avec John Scott et charly qui sont ses véritables amis, avec qui elle entretient des relations bien plus fort qu'avec Peter.
    C'est à se demander vraiment ce qui lie la blonde et Peter, on sent bien qu'elle se tourne vers lui faute de mieux, Peter est un scientifique
    et elle est constamment dépassée certes son intuition de chasseresses compense, mais elles ne se sont pas vraiment à sa place
    alors qu'avec Charli et John Scott elle est beaucoup plus à l'aise ce sont des des chasseurs comme elle.
    Pour preuve de regarder l'épisode 2x13 la métamorphose, un épisode intéressant et d'une grande intensité émotionnelle sur le ponton la rencontre entre Olivia et John, (il n'y a pas d'équivalent entre Olivia et Peter) elle déclare son amour à John du fond de son caisson, à mon sens d'une façon bien plus forte qu'elle ne l'a jamais fait pour Peter....... on sent bien, qu'ils sont pas faits pour être ensemble ou plus exactement entre Peter et la blonde, mais je pense qu'entre Peter et la rousse cette intensité aurait pu être atteint....

    D'ailleurs à un niveau subconscient je suis sûr que Peter était plus heureux avec la rousse... elle est plus fraîche, plus dynamique, heureuse de vivre, sachant profiter de chaque instant, même dans un monde ravagé... ce que la blonde n'a jamais su faire, à un certain niveau de lui-même Peter devait savoir que c'était "ça" Olivia.... beaucoup plus que la blonde.

    Et je dirais même plus, que l'usurpatrice c'est la blonde , la rousse pourrait légitimement crier à l'injustice elle en aurait parfaitement le droit..... le Peter sauvé appartient à son univers à son monde... pas à l'autre.
    voilà pourquoi je pense, que Peter va bien être sauvé, il sera bien avec une Olivia mais pas la blonde...... quant à Walter, je pense qu'il meurt !
    Sa folie aura fini par rattraper..... il ne se relèvera finalement jamais de la mort de son fils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    2. Je n'aime pas ta vison de la fin..... De plus, la blonde et la rousse ont chacun un prénom, tout comme le brun et le vieux.....

      Supprimer
    3. mais regarde bien les épisodes tu verras bien, je trouve..... je peux me tromper bien sûr....la saison 1/2,tu verras... Olivia blonde est bien plus amoureuse de John !
      C'est Peter qui coure après Olivia blonde...pas l'inverse!
      pourquoi lui demande-t-elle de revenir dans la saison 2/3, je pense que la blonde n'est pas belle joueuse....quelle étouffe de jalousie,
      qu'elle n'accepte pas qu'une meilleure version d'elle-même, arrive à ses fins aussi vite.
      (est pour cause ils sont du même univers)

      regarder le temps qu'ils mettent à se trouver, franchement c'est bizarre, même sa soeur est plus intéressante humainement, parce qu'elle vit ses émotions,pas comme l'autre blonde, refoulé, une sorte de ciborg avec une perruque, franchement je me demande ce que Peter lui trouve....
      je ne trouve pas qu'elle soit si chavirés d'émotion pour lui que ça, je pense que c'est plus une sorte de fascination qu'autre chose, réciproque d'ailleurs, Peter est fasciné par son coté flingueuse redoutable et elle par son attitude à savoir tout faire, scientifiquement parlant, mais dans certaines scènes on voit bien qu'elle est complètement dépassée,aux pâquerettes!
      Si John Scott avait survécu que je crois pas que la relation Olivia blonde Peter aurait existé.
      les scénaristes vont très certainement retenir un final où la ligne temporelle non altérer va se remettre en place, parce que logique tout simplement et dans cette logique la blonde et Peter n'ont rien à faire ensemble.

      Supprimer
    4. Je crois que ton antipathie envers "la blonde" comme tu dis altère un peu ton jugement. Dans la première saison, Olivia est en effet amoureuse de John, c'est le point de départ de la série, et Peter est clairement plus attiré par elle que l'inverse. Olivia vient de découvrir que son mec est un traitre, que tout ce qu'elle croyait rationnel ne l'est pas, et qu'il y a une sorte de groupe planétaire qui fait des expériences bizarres. Elle se renferme complètement, et commence à avoir du mal à exprimer ses sentiments à partir de ce moment-là. Et c'est justement Peter qui va la délivrer de ça et la faire aimer à nouveau, et vivre, et sourire. Certes les producteurs de Fringe sont un peu avares en scènes expressives de leur relation, mais je pense que c'est plus pour attiser le spectateur que pour démontrer qu'ils ne s'aiment pas vraiment. Elle a quand même traversé d'un univers à l'autre pour aller le chercher, est revenu grâce à ses sentiments pour lui, a accepté de laisser disparaitre sa vie d'une autre timeline pour rester dans celle où elle est amoureuse de lui, et a réussi à le faire rester humain. Quand à la "rousse", cad Fauxlivia, oui elle était plus fun, mais Peter a toujours cru être avec sa "blonde", son Olivia, et il l'aurait tué si elle lui avait fait du mal. Et September l'a clairement dit, c'est avec son Olivia qu'il doit être, que te faut-il de plus...?

      Supprimer
    5. Je rejoins Virginie là dessus! Je dirais même que Peter ne serait pas revenu dans la saison 4 si Olivia ne se sentait pas "vide" de quelque chose (quelqu'un) en plus pour être heureuse. Le "manque" de démonstration l'un envers l'autre, c'est seulement un moyen de ne pas tomber dans le gnangan qui tue l'audience dans certaines séries et comme le dit Viginie pour attiser le spectateur. Après, on en reparlera dans quelques semaines (malheureusement)....

      Supprimer
    6. J'ai envie d'enfoncer le clou avec cette réplique de Lincoln à Peter dans l'épisode 4x16, qui démontre bien qu'Olivia et Peter sont fait pour être ensemble :

      "Lors de notre première rencontre,
      je venais de perdre mon équipier...Robert.
      Sa femme Julie et lui...
      Ils avaient cette incroyable relation.
      La façon dont elle le regardait...
      Olivia vous regarde de la même façon."

      Supprimer
  7. Alors à ce petit jeu-là, on peut jouer à plusieurs sans problème, encore une fois je reviens sur l'épisode 2x13, la fin sur le ponton et de très loin l'une des scènes amoureuse les plus forts de toute la série...(avec un piano superbe entre parenthèse....)

    de plus Virginie, regarde bien l'épisode l'échange avec Broyles... il lui explique que Pour le FBI John Scott reste un très traître.... elle lui répond:
    -peu importe je connais la vérité..
    ton argument comme quoi son jugement aurait été altéré par son comportement ne tient pas.... désolé !
    qu'est-ce qu'elle dit dans le caisson "je suis désolé d'avoir douté de toi"....

    Donc vos arguments comme quoi que, c'est une histoire de trahison qu'il la fait renfermer sur elle-même ne sont pas valables...c'est d'abord son enfance, les ravages expérimentaux d'un savant fou et sa nature tout simplement.
    Dans l'épisode 2x02 il s'en est fallu de peu qu'elle mette une balle dans la tête de Peter, elle flingue comme la respire, épisode 3x12 .. que lui dit un télépathe sur Peter, il pense toujours à elle" sous-entendue la rousse.... Qui n'est pas simplement plus fun, mais nettement plus mature.
    Toujours dans l'épisode 3x12 regarder ce que dit Sam sur le choix de coeur de Peter..!!

    Concernant la saison quatre la disparition de Peter de l'aveu même des scénaristes la disparition de Peter était une erreur, je pense aussi c'est d'ailleurs la plus mauvaise saison, on comprend difficilement pourquoi Peter reviendrait.... Mais d'ou reviendrait-il ?????
    Septembre qui débarque pour expliquer à Peter, que c'est ça Olivia mais pas vraiment ou presque si.....franchement c'est un peu bancal
    d'un point de vue scénaristique c'est une sacrée faiblesse.... Je comprends toujours pas ou les scénaristes voulais en venir


    Il y a bien une relation entre eux je pense que ça relève encore une fois à une sorte de fascination mutuelle... mais sans plus.
    C'est encore plus net dans la saison cinq, alors là c'est carrément flagrant.... C'est une sorte de relation frère/soeur....c'est à peine s'ils se touchent.
    Regardez comment Peter est prêt à tout pour venger la mort de sa fille....... que fait la blonde, elle privilégie un plan plus abstrait de salut du monde !
    Peter était beaucoup plus proche de sa fille qu'elle.... jusqu'à se sacrifier, ce qu'il était prêt à faire Lui mais pas ELLE !
    Perso si on on avait tué ma fille je cramerais la moitié de la planète sans remords ...... désolé !!
    Donc Peter est dans son rôle..... Je comprends son désir de vengeance peu importe le prix...la blonde pense que le plan doit passer d'abord pour la mémoire
    de sa fille oui...bof.... Sans conviction...... c'est bien dommage qu'on est plus les personnages du monde alternatifs dans cette saison cinq....!
    Cela aurait été sacrément intéressant....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peter n'a pas l'air trop troublé et fou d'amour quand il revoit fauxlivia dans la saison 4...

      Bref, on ne sera pas d'accord de toute façon, donc je ne vais pas insister. En fait tout dépend de la partie de la série qui te touche le plus, pour toi c'est Olivia et John, et Peter avec Fauxlivia. Soit. Pour moi c'est Peter et Olivia, et ces autres relations sont aussi là pour alimenter l'histoire, créer des rebondissements, de la frustration chez le spectateur etc... Oui Olivia a aimé John Scott, ça ne l'empêche pas de tomber amoureuse de Peter par la suite. Après, si au bout de 4 saisons où Peter et Olivia ne font que s'accrocher à leur couple, et à toujours se remettre ensemble malgré les épreuves, si après tout ça on fait un reboot pour dire, ah bah non, Olivia est mieux avec John, ben là vraiment je trouverai que les scénaristes prennent les spectateurs pour des cons...
      Et concernant la position d'Olivia par rapport à Peter devenant un observateur, elle utilise l'argument d'Etta pour le faire revenir sur sa décision, mais ce n'est pas en pensant que sa mémoire rendra le plan plus efficace, c'est juste que Peter devenant un observateur passera de leur côté et ne sera plus apte à se battre pour l'espèce humaine vu qu'il n'en fera plus partie.
      Cela dit je suis d'accord avec toi sur 2 points, quel dommage qu'il n'y ait plus l'univers rouge, et que les showrunners devraient en effet être plus démonstratifs sur leur relation, ça en devient ridicule ce manque de proximité entre eux.

      Supprimer
    2. 100% 100% d'accord

      Supprimer
  8. Ça va hurler ? pour J.H. Wyman pour certains FANS finir
    sans p/o au final .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends pas bien ta phrase, Wyman veut finir sans P/O pour faire plaisir à certains fans? Si c'est ce qu'il veut faire, qu'il le fasse, il se mettra juste à dos l'autre majorité des fans...

      Supprimer
    2. je suppose qu'ils vont réinitialisé à la journée dans le parc et donc au final il finira avec Etta, Magnifique.Je doute fort que cela soit.

      Supprimer
    3. Encore refaire une ligne temporelle ? Non merci. Moi, je pense qu'il y aura un flashforward parce que j'ai cru comprendre qu'on verra ce que deviendront les personnages après le combat final contre les observateurs. Pour moi, P/O (même si je suis pas fan) travaillant à la tête de la Fringe Division (faut bien quelqu'un pour "tenir la maison" en cas de pépin sur terre) et ensuite, pour Walter : bosser à son labo et aussi en tant que professeur. Mais ce que j'aimerais surtout pour Walter c'est qu'il fasse la paix avec lui-même. Quant à September et ses collègues (je reste persuadée que ceux apparus en 2015 sont différents de December, August et les autres), je les vois bien bosser en collaboration avec la Fringe Division, après tout, la série a commencé avec des événements qui ont débuté bien avant le pilote, donc pourquoi pas continuer les événements !

      Par contre, j'ai de plus en plus l'impression que Broyles va y passer.

      Supprimer
  9. Bon d'accord là tu marques un point..... Par rapport à Peter devenant un observateur ....c'est vrai la stratégie d'olivia est très intelligente....à propos on sait toujours pas pourquoi il n'y a pas d'observateurs femmes ou d'origine étrangère.....ces observateurs seraient des fascistes tendances aryennes que ça ne m'étonnerais pas......j'espère que l'équipe fringe va leur mettre une raclée !
    Bon cela dit sa restera très certainement une série culte est à juste titre.... il y a tout dans cette série pour le devenir, trame scénaristique exceptionnelle, des comédiens top niveau, une intrigue plutôt bien ficelée, bonne intensité émotionnelle, une imagination à faire pâlir Lost, serie que j'ai pourtant adoré mais je me suis toujours pas remis de la fin..... J'espère que pour fringe, ils nous feront cette fois un vrai final à la hauteur de la série.
    Quel dommage qu'en France on n'est pas des séries de cette qualité........ vraiment dommage !

    RépondreSupprimer