14 décembre 2012

5.09 - Black Blotter : spoilers

Ce soir, la chaîne américaine Fox diffusera le 9e épisode de l'ultime saison de Fringe, l’avant-dernier de l'année 2012.
Walter tente de booster ses souvenirs en prenant du LSD, et pas n'importe lequel, du Black Blotter. Avec cette expérience psychédélique de la dernière chance, il espère se rappeler du plan qu'il avait échafaudé en 2005 pour se débarrasser des Observateurs.


Mais démêlera-t-il le vrai du faux dans ce fatras teinté d'acide ? Son état l'empêchera-t-il de prêter main forte à l'équipe confrontée à un nouveau mystère ?
Comme à l'ordinaire, si j'ose dire, Walter est animé des meilleures intentions, mais il aurait pu choisir un moment plus approprié pour altérer ses fonctions cognitives. 


"C'est fascinant du point de vue de Walter," confirme Jasika Nicole, "mais pour les autres, ça tombe mal. Ce n'est ni le bon moment, ni la bonne timeline, pas la bonne année, et certainement pas l'endroit rêvé pour se défoncer. Il peut arriver n'importe quoi pendant qu'on trippe," explique la comédienne. Dans le 19e épisode de la 3e saison, Qui veut la peau d'Olivia Dunham ? - Lysergic Acid Diethylamide, "le contexte était complètement différent. Broyles trippait et voyait des petits oiseaux. [Dans Black Blotter], Walter est perdu dans son monde. Tout le monde essaie de l'aider, mais c'est impossible, on ne peut même pas lui donner un café, il n'y en a pas dans ce futur. C'est dur de l'aiguiller sur la bonne voie."
Pour Joshua Jackson, Walter fait vraiment un mauvais trip.
"Walter est au centre d'un maelström émotionnel qui le met face à ses démons. C'est très Fringe. Cette digression est le moteur des quatre derniers épisodes de la série."
Le scénario a permis à Tommy Gormley, un nouveau venu de Fringe, 1er assistant réalisateur du Star Trek de J.J. Abrams, de réaliser "un épisode qui est merveilleux d'une façon curieuse, presque magique," estime John Noble. "C'est très intéressant visuellement. Pour un comédien, c'est vraiment fun." Mais pour autant, Fringe ne fait pas de pub pour l'usage des drogues. "Dieu du ciel, qui pourrait bien avoir envie de devenir comme Walter ?"

[source : TVLine]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire