11 décembre 2012

Observations....

Maintenant qu'Olivia s'est transformée en McGyver et qu'on a vu la facilité avec laquelle Peter a extirpé la "tech" des Observateurs de son cerveau, j'attends la suite avec impatience.
Apparemment, même si l'amour est un des ingrédients magiques obligatoires de la série, réfléchissons trois minutes à l'expérience qu'a effectué Walter dans son labo dans le dernier épisode de Fringe, The Human Kind, expérience qui au passage manquait singulièrement de peps pour une fois.
Ainsi les Observateurs seraient le fruit d'une évolution contrôlée. Une fois implanté, leur cerveau se transforme. Contrairement aux Klingons, ils portent les stigmates de cette transformation à l'intérieur de leur tête et non pas sur le front.

Je suis sans doute un peu blonde, mais en quoi cette évolution va-t-elle de pair avec, disons, une calvitie précoce ou une perte du goût ? Ou encore avoir la capacité de se déplacer dans le temps et l'espace ou de traverser les matières solides ? Je comprends tout à fait qu'ils puissent contrôler les esprits ou se déplacer à vitesse supersonique mais pour le reste, il semblerait qu'il ne s'agisse que d'un catalogue pratique qui s'enrichit au fur et à mesure des besoins du scénario.
Cependant, si cette "tech" est la clé, pourquoi ne pas envisager de la désactiver à grande échelle ? On sait qu'elle interagit avec la matière organique mais elle a forcément besoin d'électricité, celle fournie par le cerveau qui va transmettre l'influx nerveux à la partie concernée. Cette conduction nerveuse est d'ordre électrochimique.

L'amplitude mesuré par électro-encéphalogramme chez l'homme est de 5 et 250 microvolts et les fréquences entre 0,5 et 40 hertz. Plus l'éveil est intense, plus les amplitudes sont faibles et les fréquences rapides. C'est certainement la surcharge électrique qui provoque les maux de tête de Peter dans Five-Twenty-Ten.
Grâce aux facultés intellectuelles combinées des Bishop et d'Olivia, qui pourrait retrouver une partie de ses dons pour l'occasion, on devrait certainement pouvoir rapidement trouver une solution et désactiver cette "tech" à grande échelle.
Bien que je doute que les scénaristes s'orientent vers une solution de ce type. Dommage.

13 commentaires:

  1. moi qui croyait qu'il fallait mourir pour s'enlever la "tech" du cerveau comme l'observateur torturé, voilà que peter sort son petit couteau de poche et se l'enlève tranquille... cette facilité est trop grosse pour passer cette fois à mon avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui j'ai trouvé ça énorme. l'explication étant sans aucun doute que la transformation n'était pas achevée ;)

      Supprimer
  2. Le cerveau est un organe neuro-endocrinien, cela veut dire qu'il contrôle par des phénomènes de rétrocontrôle la plupart des glandes endocrines de l'organisme (par exemple la TSH pour la thyroïde, la prolactine pour la glande mammaire, les ovaires etc...la FSH et la LH pour les ovaires etc....). Donc une modification structurelle et fonctionnelle du cerveau va forcément entraîner une modification physique et physiologique des indvidus comme par exemple l'acromégalie, la maladie de basedow, la maladie de cushing ..... donc rien d'étonnant à ce que les observateurs perdent leurs cheveux ou le sens du goût,

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. mais pas qu'ils traversent les murs....

      Supprimer
  3. Désactiver cette technologie reviendrait à tuer tous les observateurs, donc à commettre un génocide. Explication, au bout d'un certain temps les modifications provoquées par la puce sont irréversibles, cela veut dire que si vous enlever ou désactivez la puce, l'hôte meurt. Pour comparer, la puce est un peu comme un pacemaker (stimulateur cardiaque), si vous arretez celui-ci, le coeur s'arrête, la personne meurt. C'est pareil pour la puce des observateurs, plus de puce, plus de cerveau fonctionel = mort pour tous les observateurs = génocide.
    Est-ce moral ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. empêcher un génocide par un autre ?
      certes ce n'est pas moral mais peut-être est-ce nécessaire ?

      Supprimer
  4. Moralement aucun génocide n'est acceptable. Imaginez la tête des vainqueurs qui auraient commis en fin de compte les mêmes atrocités que leurs bourreaux ! La victime devient identique au bourreau, donc les crimes du bourreaux sont éxonérés. Donc, tout est permis, donc le mal= le bien, le bourreau = la victime, etc.... une monde sans loi, sans huménité, sans rédemption....
    La moralité est une contrainte nécessaire à notre nature propre, sans elle, plus d'humanité, plus de régles, plus de lois.... donc un désert sur terre jonché de milliards de cadavre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on est bien d'accord, et pourtant, qu'essaient de faire nos héros depuis le début de la saison ? la mort de "quelques" Observateurs est-elle moralement acceptable ? je ne crois pas.
      que Walter condamne un autre univers à la destruction non plus.
      le génocide est au centre de la série.
      aujourd'hui les Mayas vont mettre tout le monde d'accord.

      Supprimer
  5. La mort de quelques observateurs en temps de guerre est moralement acceptable, car c'est une guerre. Mais à partir du moment où un individu ou un groupe d'invidus met en place un plan pour éradiquer un autre groupe d'invidu (dans notre cas les observateurs), là il s'agit d'un génocide ("une shoah"), la différence est claire et nette. Le plan de nos héros, que nous ne connaissaons pas encore, j'ose espérer qu'il ne prévoit pas l'EXTERMINATION de tous les observateurs.

    Dans le cas de Walter, son égo lui a fait violer les lois de la physique sans en mesurer les conséquences dans le but de sauver le double de son fils. Même si les conséquences ont été désastreuse, il ne s'agit en aucun cas d'un génocide (plan d'éradication systématique d'un groupe d'invidus).

    RépondreSupprimer
  6. s'ils pouvaient faire disparaitre les observateurs pacifiquement ils le feraient, d'ailleurs dans leur lutte ils parlent de "sauver le monde" et quelques fois de se "débarasser des observateurs" mais jamais de les exterminer

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'espère que la solution n'impliquera pas un ultime reboot

      Supprimer
  7. Je pense de suite a Olivia qui éteind ou allume les petites lampes!!

    Elle va peut etre éteindre tout les observateurs. Houlala!!!
    Et puis Hop! Reeboot oblige.
    On retrouvera Peter et Olivia dans le parc avec Etta. Et là, pas d'envahisseur!!! Plus rien!!! Ils peuvent vivre heureux.

    S'ils vont vraiment dans ce sens, je vois bien nos heros se sacrifier pour y parvenir....
    Ya moyen de faire un bon truc. Je sens bien une boucle a l'horizon.

    Saison 1, 2 et 3 conduit au monde de la saison 4 et 5 qui conduit ensuite a la saison 1!!! Et sa recommencera comme ça, pour toujours..... L'histoire est bouclée!

    RépondreSupprimer