8 janvier 2013

Fringe : un rendez-vous manqué avec le public

Dire que l'impatience des fans atteint maintenant son paroxysme serait un euphémisme.

Dans 10 jours, quelque soit l'issue du combat de la Fringe Team contre les Observateurs venus du futur, ce sera la fin du monde tel que nous le connaissons et le début d'un monde sans Fringe.

Alors que le tournage de la série se terminait au matin du 14 décembre 2012 sous un crachin tenace dans les rues de Vancouver et dans une ambiance bonne enfant, voilà les propos recueillis sur place par le magazine TV Guide au cours de ces dernières heures.

"Ça va être énorme," a confié Anna Torv, engoncée dans une doudoune entre deux prises et portant un maquillage qui laisse augurer quelques problèmes pour son personnage. "Je serais vraiment étonnée qu'on arrive à finir le tournage dans les temps."

Mais cela ne semble pas déranger le maître de cérémonie, Joel Wyman, qui porte pour ce tout dernier épisode la triple casquette de showrunner, réalisateur et scénariste.
"Mon intention n'a jamais été de créer encore plus d'univers ou de dramatiser à la dernière minute. Je savais dès le départ qu'Etta mourrait. Mon idée, c'était de me servir de ce personnage pour montrer qu'on ne maîtrise pas le sort. Elle a rencontré son destin."
"Tous ceux qui ont un jour eu la responsabilité d'une série vous le diront. A la fin, on peut faire tout ce qu'on veut, personne ne vous met de bâtons dans les roues. Mais j'ai une telle gratitude envers les fans que j'ai écrit cette fin pour eux."

Il est encore trop tôt pour écrire l'épitaphe d'une série que tout désignait en 2008 comme une série culte. Culte, si elle ne l'est pas encore, il n'y a nul doute qu'elle le deviendra. Seul bémol, la série n'a jamais rencontré auprès du public le succès espéré par ses créateurs, J.J. Abrams, Roberto Orci et Alex Kurtzman.

"On a vraiment ramé pendant la première saison," confirme John Noble, "on a fait tout et n'importe quoi." Wyman qui a rejoint le labo navire pour la 2e saison, est d'accord avec cette analyse. "La série ne savait pas vraiment ce qu'elle était. On nous a comparé à X-Files et à d'autres séries plus anciennes. Mais le succès n'a pas été au rendez-vous."

Et malheureusement, la série ne rencontrera jamais le succès, car beaucoup se sont arrêtés en cours de route, lassés par le monstre de la semaine et la solution magique du bon docteur Bishop avant de se rendre compte de ce qu'était vraiment devenu Fringe : la saga "d'un groupe disparate de gens qui essaient désespérément de devenir une famille," comme le dit Wyman.

"Nous avons exploré des arcs narratifs que je n'aurais pas osé imaginer," s'enthousiasme Joshua Jackson. "Jeff Pinkner a toujours dit que chaque saison était un chapitre qu'on ouvrait et qu'on refermait comme un livre."

S'il est encore nécessaire de le rappeler, le livre se refermera définitivement le 18 janvier prochain.....

[source : TV Guide]

1 commentaire:

  1. Pour moi quelle que soit la fin, Fringe va rentrer dans le cercle très fermé des séries cultes, tout comme X-Files et bien d'autres.

    RépondreSupprimer