16 janvier 2013

J.J. Abrams : "Il faut bien cacher ses cartes"

Le co-créateur de Fringe J.J. Abrams pense qu'il a eu raison de faire confiance à Joel Wyman, le showrunner de la série cette saison.

"Ce que j'aime dans ce que Joel a écrit, et il a aussi réalisé le dernier épisode, c'est que c'est en même temps intense, émouvant et bourré d'action, -- avec un sentiment que quelque chose d'inéluctable arrivera. Je crois que la série a toujours eu l'ambition d'être insolite, complexe et bizarre tout en conservant ce côté émouvant. Même si on n'a pas cette exacte combinaison dans tous les épisodes, je tire une fierté insensée de la plupart des épisodes. Je pense que dans le final, Joel a le pied à fond sur l'accélérateur dans tous les domaines. C'est très excitant et à la fois agréable et dérangeant."

Il ne tarit pas d'éloges sur cette fin que nous découvrirons vendredi prochain sur la Fox.

"Je crois qu'on est allé au bout de ce que la série pouvait donner. C'est tout à fait unique. D'autant plus que Fringe n'a jamais obtenu des scores d'audience mirifiques. Que la chaîne ait tenu à le maintenir à l'antenne, cela témoigne de son engagement pour une série qu'ils aimaient vraiment sans se soucier des chiffres. C'est quelque chose que je n'oublierai pas parce que c'est rare à la télévision."

Abrams a souvent expliqué la façon dont il a présenté la série aux studios. S'il leur avait annoncé de but en blanc qu'il voulait faire "une série de science fiction qui implique des voyages dans le temps et dans les dimensions", on ne lui aurait jamais donné le feu vert.
C'est une leçon que tous les producteurs peuvent en tirer. "La base, c'est de bien connaître les personnages et leur potentiel. Si vous avez l'intention de partir dans des délires vraiment bizarres, il vaut mieux ne pas en parler."

[source : IGN]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire