29 janvier 2013

Joshua Jackson : "Les fans ont transformé la série"

Fringe a réussi à garder un public fidèle contre vents et marées en dépit du paysage sinistré de la télévision américaine. Joshua Jackson a sa petite idée sur la stratégie de Bad Robot.

"Ce n'est pas une stratégie nouvelle. Je crois vraiment que c'était, au moins en partie, complètement intentionnel. Dès le départ, avec les glyphes et les Observateurs, Bad Robot a voulu ajouter une dimension supplémentaire quand on regardait la série. C'est ce qu'on fait à l'heure actuelle dans tous les media. Et je sais que Fox était tout à fait d'accord pour approfondir l'expérience du public qui regardait Fringe. Le public s'est emparé de cette opportunité. Il l'a étendue d'une manière dont personne n'aurait pu rêver au départ."
"Toutes les séries essaient d'atteindre le public. Au final, c'est le public qui décide s'il veut s'engager ou pas. On a amorcé un phénomène mais les fans de Fringe sont devenus indépendants très rapidement. Quand on parle de Fringe, et pas seulement comme d'une expérience narrative à la télé, ce qui est le plus intéressant, c'est cette communauté qui s'est construite autour de la série et le pouvoir qu'elle a acquis. C'est vraiment elle qui a décidé de notre sort."
"Si l'on s'en tient aux mesures d'audience traditionnelles, on aurait dû annuler Fringe l'année dernière et plus probablement il y a deux ans. Sauf que l'implication des fans rendait cette annulation impossible. Pourtant, il y a dix ans, beaucoup de séries de science fiction n'arrivaient pas à survivre, même avec le soutien de leurs fans. L'histoire de Fringe est intiment liée à cette communauté passionnée."

Avec une ultime saison pour boucler la boucle, les fans ont remporté une victoire.

"C'est la preuve de l'impact que peut avoir une communauté de fans sur la survie d'une série à la télévision aujourd'hui. Pour des séries comme Firefly ou même Star Trek, ce qui exacerbaient la passions des fans, c'était la difficulté qu'ils rencontraient pour communiquer leur passion à une époque où Internet n'existait pas, ou pas encore de manière aussi incontournable. Bizarrement, Fringe a commencé son 'après' alors qu'il passait encore à la télé."

Car Jackson est persuadé que Fringe servira de modèle aux prochaines séries cultes, en raison des changements drastiques imposés aux chaînes par le développement de l'Internet et la modification irréversible des habitudes des téléspectateurs.

"Notre communauté est pour l'instant très forte et vivante. Ils continueront à faire vivre Fringe."

Reste à savoir si cette frange de la population sera assez influente pour déclencher une réaction des studios...

[source : IGN, spinoff, collider]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire