14 janvier 2013

Joshua Jackson : "Les scénaristes ont repoussé les limites"


Joshua Jackson entend bien profiter de tout ce que Fringe lui a apporté. Pour commencer, une expérience d'acteur unique et son amitié pour John Noble.

"Travailler avec lui, c'était un processus de découverte permanent. Ce qu'il a fait dans cette série, ce qu'il a créé avec Walter Bishop, c'est une de ces choses, --et je ne veux offenser aucun des acteurs avec lesquels j'ai travaillé ou avec lesquels je travaillerai, c'est une de ces choses qu'on ne voit qu'une seule fois dans une vie. Un personnage comme celui-là, vous en voyez un ou deux, guère plus dans votre carrière."

Mais Fringe, c'est aussi de la SF ou du fantastique, et Joshua Jackson est un vrai geek.

"La science fiction s'emparent d'idées complexes, dérangeantes ou indigestes et les placent dans un espace où les limites sont différentes. Ce une des raisons pour lesquelles je suis devenu accro à la SF quand j'étais petit. Je pouvais tout lire sans être gêné. Je pouvais comprendre l'hiver nucléaire, d'un seul coup c'était accessible."
"Je trouve remarquable que notre série ait évolué de cette manière en cinq ans. Elle a mûri. On a fait des erreurs mais on les as faites parce qu'on n'a pas eu peur de faire quelque chose de nouveau."
"Beaucoup de séries se seraient reposées sur leurs lauriers après la première ou la deuxième saison, une fois le moule établi. Nous avons fait éclater ce moule et nous sommes partis dans un autre univers."
"Les scénaristes ont constamment essayer de repousser les limites, de relever des défis parce qu'ils n'ont pas pris les téléspectateurs pour des imbéciles. Ils ont cru en ce public. Ils ont pensé qu'il était prêt à les suivre quelque soit la direction."

[source : canada.com]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire