30 janvier 2013

Le cast témoigne : la saison 4 était une erreur

On ne peut pas dire que les producteurs de Fringe ont hésité à donner des coups de pieds dans la fourmilière au cours de ces cinq années.
Ils ont kidnappé un enfant dans un univers parallèle, tué des personnages adorés des fans et constamment stimulé l'imagination de leur public.

Pourtant, quelquefois, ils ont pris des décisions narratives qui ne convenaient à personne. Pas plus aux téléspectateurs qu'aux comédiens. C'est le cas de la quatrième saison de la série.

Si l'existence d'un deuxième univers peuplé des doubles de nos héros avait conquis tout le monde, autant les conséquences de la disparition de Peter ne remporte pas le succès escompté. Un personnage majeur de la série entre dans une Machine et se sacrifie pour sauver deux mondes. Mais il disparaît du même coup du Fringevers, modifiant drastiquement sa dynamique en supprimant deux relations essentielles à l'équilibre de la série.

Le moins opposé à l'idée était Joshua Jackson. Il aimait la manière dont les scénaristes avaient bouclé l'arc de la 3e saison car ils donnaient un sens à son personnage. "J'ai beaucoup discuté avec Akiva Goldsman [le producteur consultant] des répercussions de la Machine. Et puis j'en ai aussi parlé avec Joel Wyman et Jeff Pinkner [les deux showrunners des 3e et 4e saisons]. Le seul choix qu'avait Peter qui n'impliquerait pas la destruction de l'autre réalité, c'était qu'il se sacrifie, ce qui était très noble."

On n'ignore pas que la fin de la troisième saison était sans doute dictée par l'hésitation des studios à renouveler la série. En cas d'annulation, Le jour de notre mort (The Day We Died) devenait un parfait series finale. Las, contre toute attente, la Fox et Warner Bros. TV lui donnent une saison supplémentaire, mettant les showrunners au pied du mur. Le cast a détesté les premiers épisodes de la saison 4 qui décrivait un monde sans Peter. Avec eux, la plupart des fans, déboussolés par un revirement contre-productif.

"Je n'ai jamais été fan des paradoxes dans lesquels vous vous retrouvez une fois que vous touchez ce type de problème," explique Jackson. "J'ai trouvé la 4e saison assez maladroite. On essayait comme on pouvait de trafiquer les étapes logiques pour arriver à résoudre le problème. Alors ça donnait des trucs comme, s'il n'existe pas, comment peut-il être là, pourquoi certaines personnes se rappellent de lui et d'autres pas, d'où viennent ces souvenirs, et s'il n'a existé que jusqu'à l'âge de neuf ans, pourquoi y a-t-il une porte entre les deux réalités. Ce genre de choses."
"J'imagine que ça fait partie de ce qui n'a pas marché quand ils ont essayé de pousser le bouchon trop loin. On ne peut pas toujours réussir. C'est à double tranchant. Vous avez envie d'avoir une série vraiment créative mais en même temps, toutes vos idées ne seront pas forcément géniales."

John Noble est beaucoup moins mesuré. "Je n'ai pas aimé du tout," reconnait le comédien. "Que devenait Walter dans un monde sans Peter ? Il était enfermé dans ce labo, mais pourquoi ? Parce que c'est un génie ? Voilà, point. Donc, franchement, je ne crois pas que ce reset était une bonne idée. Nous avions construit cette équipe et ce n'était plus pareil. Parce que si vous enlevez n'importe quel personnage, c'est forcément différent."
"Mais Peter revient... J'ai décidé d'interpréter Walter bizarrement. Ce n'était pas quelqu'un d'agréable. Walter n'était ni gentil ni heureux. C'est un choix délibéré de ma part. Je disais, 'S'il vous plaît, faites-le revenir, Josh me manque'."

Jasika Nicole (Astrid Farnsworth) va encore plus loin. Pour elle, cette disparition a mis en péril le développement des personnages. Astrid n'était même plus la cinquième roue de la charrette, elle n'était plus rien. "C'était vraiment bizarre. Vous êtes obligé de faire confiance aux scénaristes à 100% parce qu'ils ont déjà écrit ces trois saisons fantastiques, complètement étonnantes et dynamiques. Donc vous n'avez pas d'autre choix que leur faire confiance en espérant que ça s'arrangera."
"Mais pour moi, c'était très difficile. Et je ne suis pas la seule, je crois. Dans cette nouvelle timeline, le rôle d'Astrid était incompréhensible. Avant, elle était amie avec Walter. Et c'était aussi une façon de montrer au public toutes les facettes de la personnalité de Walter."

La disparition de Peter ne m'avait pas dérangée dans la mesure où pas un seul instant je n'aurais pensé que les producteurs le ferait revenir. Surtout de cette manière ! L'amour qui transcende la physique ? Sérieux ?!

[source : TV Guide]

7 commentaires:

  1. Alors, là, je ne comprends pas Jasika Nicole...Pour moi, son personnage a pris de l'importance dans le début de la saison 4 et pour elle, c'est le contraire... Moi, j'ai bien aimé le début de la saison 4 et j'ai été déçue que les scénaristes n'aient pas le courage d'aller plus loin, abandonnant en 1 ou 2 épisodes tout ce qu'ils avient mis en place avant.Bref, finalement, il y a que Anna Torv et Seth Gabel, qui ont du apprécié cette saison 4...

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord moi aussi j'ai aime la saison 4 elles sont toutes différentes la 4 est un peu plus complexe mais on arrive quand même a comprendre elle est plus centré sur les deux mondes et les doubles rôles en particulier surtout celui d'Olivia,Walter ,j'ai adore leurs prestations ça change des autres séries en tout cas .Peter n'apparais pas beaucoup au cours de cette saison mais dans la 5 il est plus présent ça équilibre les choses .Fringe reste un mystère des questions et événements qui reste sans réponses une saison 5 même si la fin m'a satisfait mais trop vite fini ,alors il y a de quoi faire 1 film surtout avec les mêmes acteurs ,ça serait géniale .

    RépondreSupprimer
  3. ah non pitié, pas de film! Fringe avec cette saison 5 a vraiment décliné. Faut s'arrêter là!

    RépondreSupprimer
  4. La saison 4. De fringe est tout pourri. Des épisodes sans péter n'est pas du fringe 5 saison c'est largement asse

    La saison 5 et largement meux que la saison 4 j'ai adore péter en obervateur. Juste une chose on voit pas beaucoup Olivia dans la saison 5 on voit plus péter qui est pour moi vraiment super

    RépondreSupprimer
  5. moi je ne crois pas un film pour le cinéma surtout pas pour la télé avec la chute audience 2 derniers année : par exemple sur twitter effet fringe se dissipe peu a peu dans quelques mois elle passer aux oubliettes .J'ai jamais lu. Un article j.j abrahams ou Joel Wyman que sa plairait de faire un film ils avait hâte tourner la page après la 5e saison ...fini pour les fans !!

    RépondreSupprimer
  6. Le tournant vers le déclin s'est amorçé à mon avis comme conséquence du scénario de la saion 3, pour effacer Bébé Henry et faire un reset du personnage de Fauxlivia, il fallait que Peter n'est jamais existé avant la saison 4. Les scénaristes depuis la saison trois ont instrumentalisé la relation Peter Olivia, en déclinant de manière plus ou moins habiles des situtations dont le seul but était de les séparer, au prix d'un scénario parfois bien trop abracadabrantesque, effacement d'un personnage important comme Peter dans la saison 4, disparition et mort d'Etta dans la saison 5, et tout cela pour au final complètement négliger la relation Peter et Olivia, on ne les voit pas plus de quelques secondes heureux, et à aucun moment heureux ensemble sur une même image. Quel déception et perte de temps, comme si les scénaristes avaient pris les fans pour des abrutis, pour au final se moquer d'eux un peu plus.Kaa

    RépondreSupprimer
  7. La saison 4 a bien débutée et tres vite c'est devenu du n'importe quoi.

    15 épisodes pour que Peter comprenne qu'il est bien chez lui et que les choses resteront ainsi.

    Olivia se souvient beaucoup trop tard et Walter, il faut attendre fin de saison 4 pour qu'il soit un bout comme l'ancien Walter des saisonn 1 a 3.

    Dommage. Aucun point n'a été éxpliqué correctement, comme la machine. On sait qu'ils ont trouvé un moyen pour l'allumé, mais sans Peter. J'aurai voulu en savoir plus.

    La saison 3 avait mi la barre tres haute...

    RépondreSupprimer