10 janvier 2013

Le magazine TV Guide célèbre la fin de Fringe [PETITS SPOILERS]

Je vous avais déjà proposé le début de l'article du magazine il y a quelques temps, voici grâce à Only One in the Nite les scans de l'article de trois pages paru dans le TV Guide Magazine de cette semaine.


"Ce n'est pas seulement un adieu à la série mais à ce petit cirque, des amis avec lesquels nous avons passé tout ce temps," confie Anna Torv.

Après le départ de Jeff Pinkner en juin 2012, la série s'est réinventée une dernière fois.
"Elle est devenue ce que j'avais imaginé au départ," affirme Lance Reddick, "c'est un très long feuilleton." Son personnage, le dur à cuire Phillip Broyles est instrumental de la confrontation finale entre nos héros et les Observateurs dans le dernier épisode qu'on verra le 18 janvier 2013 sur la chaîne américaine Fox.


Mais John Noble assure qu'il ne faut pas s'attendra à une fin à l'eau de rose. "Ce qu'a fait Joel Wyman est admirable," martèle le comédien australien, dont le personnage fantasque, Walter Bishop, est sans conteste clé de voûte de la série. "Il a réussi à conjuguer tous les éléments des saisons précédentes et à donner à tous les personnages un aboutissement à leur histoire. Tout le monde a droit à une scène vraiment magnifique. C'est un travail d'orfèvre."

Et ce travail magistral implique une résolution qui sera pour le moins choquante. Sans gâcher ce qui attend le téléspectateur, puisque ce détail a déjà été révélé il y a longtemps, il faut s'attendre à perdre un personnage important. Mais ce n'est pas tout.


Car au menu de cet arc de trois épisodes, on trouvera aussi une scène de torture particulièrement éprouvante, le retour de plusieurs visages familiers et surtout un "voyage" qui pourrait entraîner la Fringe team et l'étrange enfant Observateur, Michael, sur des rivages qui paraissaient inaccessibles. Ajoutez à tout cela des réponses à la pelle et ce qu'Anna Torv appelle "une fin appropriée à l'histoire que nous avons racontée. Et c'est une fin heureuse, c'est normal."

Si les acteurs restent muets sur le sort réservé à leur personnage respectif, Reddick estime que les rapports que Broyles entretient avec le reste de l'équipe trouvent une excellente résolution. Quant à Jasika Nicole, elle se réjouit d'une scène très émouvante entre Astrid et Walter. "Toutes ces personnes étaient sa priorité. C'était important qu'il y ait une conversation sur sa raison d'être et pourquoi sa présence dans l'équipe avait son importance."

Comme d'habitude, c'est Noble qui en dévoile le plus. "C'est tellement gratifiant de voir que Walter ait pu en arriver là. Tout se termine à la perfection. Je n'imaginais pas que la fin on puisse être aussi bonne."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire