15 janvier 2013

Les femmes de Fringe parlent de la série

"Le scénario était extraordinairement détaillé," explique Anna Torv. "Les scénaristes voulaient qu'Olivia soit un jour heureuse et apaisée. Je ne sais pas si elle le sera un jour."

Jasika Nicole ne l'a lu qu'au moment du tournage à Toronto. "On aurait dit un script pour le cinéma. C'était à la fois bizarre et terrifiant et excitant. Et je me suis dit, 'allez, je le faire, je vais le faire !' Mais je ne savais pas du tout ce qui allait se passer."

Ce qui est venu à l'esprit en premier à Blair Brown, c'est le mot mystère. "Quand vous jouez un nouveau rôle, vous ne savez pas ce qui va arriver à votre personnage. Il faut être prête à tout. J'ai toujours eu une angoisse, après le pilote est-ce que la chaîne le retiendrait, est-ce que nous aurions une 2e saison, etc. J'étais contente de faire partie d'un projet qui s'adressait à un certain type de public. Ceux qui aimait la série l'aimaient vraiment ! C'est une série compliquée. Les producteurs ont eu le courage de l'écrire, de continuer dans cette veine et d'en conserver l'essence."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire