27 janvier 2013

L'histoire de Fringe : 8e partie

gif : Etta Bishop/tumblr
Avec la réalité parallèle arrive un nouveau personnage : Lincoln Lee. Seth Gabel l'interprètera dans les deux univers.

Seth Gabel : "En fait, c'était super intimidant pour moi parce que j'arrivais de Dirty Sexy Money dans lequel je jouais un jeune type immature, Jeremy Darling. Et je me retrouvais dans la peau de Lincoln Lee. Il fallait que je trouve comment me faire à l'idée que c'était le responsable d'une équipe du FBI dans un univers dont on ne savait encore rien. J'étais très intimidé. Mais c'était un défi que j'étais prêt à relever avec plaisir. Heureusement, tout le monde m'a accueilli à bras ouvert et m'a aidé.  Ce que j'ai apprécié par dessus tout, c'est qu'on a pu établir avec Kirk Acevedo et Anna Torv une dynamique pour ce trio."

Puis le Lincoln de notre univers devient le partenaire d'Olivia lors de la 4e saison après la disparition de Peter. Ce ne fut pas évident pour les fans qui rejetaient le personnage, par crainte que sa relation avec Olivia ne fasse capoter l'autre relation, celle qu'elle avait avec Peter.

Gabel : "J'avais anticipé que les fans s'inquièteraient que Lincoln prenne la place de Peter. Ce que j'ai mis en avant, à chaque fois qu'on abordait le sujet dans un épisode, c'était qu'il n'y avait absolument personne qui pouvait remplacer Peter. J'ai essayé de trouver une façon d'éviter que les deux personnages ne deviennent redondants dans la série. Mais en même temps, je devais apporter un point de vue différent au Fringevers, qui n'empiète pas sur l'autre et qui garde intacte la nécessité de son retour, sinon les fans auraient compris que Peter allait revenir."

Anna Torv (Olivia Dunham) : "C'était intéressant parce que cela faisait longtemps que je jouais avec Seth. J'avais joué avec l'autre Lincoln, j'avais été sa partenaire dans l'autre réalité. Quand on a commencé à interpréter les versions de nos personnages dans cet univers, ça faisait vraiment drôle. C'était toujours la même personne, mais d'un coup leur interaction et leur dynamique étaient complètement différentes."

Les producteurs de la série n'avaient pas prévu que le public se passionnerait pour le couple formé par Olivia et Peter, ce qui les obligea à revoir leur copie.

Joshua Jackson (Peter Bishop) : "Ecoutez, vous avez deux héros dans une série, un homme et une femme. Une certaine partie du public va forcément vouloir que ça arrive, et l'autre partie ne voudra absolument pas que ça arrive ! Je ne peux pas dire que ça me surprend. Je pense que s'ils ont choisi cette option, c'était pour qu'on s'intéresse davantage au couple, plutôt que toujours à Peter et Walter. C'était un autre lien émotionnel fort au centre de la série. C'est naturel. Une fois passé l'inévitable aspect vont-ils-ou-pas au bout de deux ans, j'ai commencé à trouver ça bien. Je préfère depuis le début l'idée que Fringe est un drame familial plutôt qu'une histoire d'amour contrariée. On a dépassé ce stade pour raconter une histoire plus adulte de leur relation. On sait qu'ils ne changeront pas d'avis. Ils se sont engagés. Il leur est arrivé des choses dingues, terribles, et pourtant ils se sont trouvés. Ça me plaît. C'est intéressant."

Evidemment, le tournage se compliqua quand les deux univers se rencontrèrent.

wogoo/tumblr
Gabel : "Quand on filme deux personnage différents, la logistique du tournage devient insensée. A un moment, on tourne devant un écran vert, à un autre, face à une doublure qui vous ressemble de dos, et puis des fois, face à rien. J'ai eu la chance d'avoir l'exemple d'Anna quand c'était à mon tour de le faire, j'avais eu le temps de tirer profit de ce qu'elle avait fait et de ne pas avoir à me tromper. Dès le début, elle avait pris l'habitude d'enregistrer l'autre dialogue et elle pouvait passer l'enregistrement quand elle jouait l'autre personnage. Elle pouvait réagir tout de suite. Je me suis dit que c'était une très bonne idée."

Torv : "Et bien, je crois que c'est ce qu'il faut faire. Au moins vous avez une idée de ce qui se passe en face et c'est important pour le timing des prises. Au moins, vous savez ce que vous allez faire."

Gabel : "Il y a des moments où c'est très perturbant parce que vous ne savez plus qui vous êtes. La plupart du temps, c'est très long de changer de costume et de maquillage et vous perdez le fil. Ou alors ça vous permet de vous concentrer. En permanence, c'est une espèce d'acrobatie mentale de trouver comment réagir à ce que l'autre vous-même va vous dire."

Torv : "A force, ça devient plus facile. Il y a eu un temps d'apprentissage pour tout le monde. Je m'en suis rendue compte quand Seth a dû le faire aussi."

Gabel : "C'est très perturbant quand on le fait, mais quand on voit le résultat, c'est très gratifiant."


Lire toute l'Histoire de Fringe
 [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10] [11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18]

[Source : TV GUIDE]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire