15 janvier 2013

L'impact culturel de Fringe

Si Blair Brown estime comme J.J. Abrams que le public est davantage attiré par le côté métaphysique d'une série que par des épisodes du type monstre de la semaine, John Noble, Anna Torv, et Joshua Jackson pensent qu'il est trop tôt pour avoir un recul suffisant.
Quant à Jasika Nicole, les gens l'interpellent dans la rue en l'appelant Astro, mais ça ne va guère plus loin. Elle est cependant très impressionnée par l'impact de la campagne twitter organisée par Fringenuity.

[source : GMMR]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire