17 janvier 2013

Un bilan positif pour Fox, WB et Bad Robot

Si la Fox a donné 13 épisodes supplémentaires à Fringe c'est pour que la série aille en syndication, mais elle lui reconnaissait aussi les qualités requises d'un futur classique du petit écran. Car en dépit de résultats d'audience abyssaux depuis 3 ans, Fringe deviendra sûrement culte au même titre que Firefly, par exemple, une autre série annulée par la Fox et qui tout comme Fringe a toujours bénéficié du soutien sans faille de fans enragés (au sens positif du terme).

Joe Earley, le directeur général de la Fox depuis août dernier, ne s'y est pas trompé. "On se souviendra de Fringe pour ses personnages. C'était eux le cœur de la série. La manière dont ils sont écrits, leur richesse et leur épaisseur, fera qu'on n'est pas prêt de les oublier," déclare Earley. "La qualité de la série, qu'il s'agisse de l'écriture, de la production, de la performance des comédiens, ou de l'équipe des effets spéciaux et des autres, tout cela restera à jamais sa marque de fabrique. Elle fait peur, elle fait réfléchir, elle est drôle et poignante, et il lui arrive d'être tout à la fois."

C'est un sentiment que partage J.J. Abrams, le créateur de Fringe et grand geek devant l'éternel qui développe une théorie fort logique. "J'espère que le public continuera à découvrir Fringe," s'enthousiasme-t-il. "Ma série préférée, La 4e dimension [The Twilight Zone] a plus de 60 ans, c'est réconfortant de penser que tous les fans de Fringe ne sont encore nés."
Il aimerait qu'on se souvienne de Fringe comme de "la série la plus bizarre sur l'humanité. J'adore qu'elle ait exploré les confins de la science et qu'elle soit parvenue à conserver le cœur et l'âme comme moteurs de l'histoire."

"Son succès légitime encore davantage l'intérêt de la télévision de genre sur le marché des grandes chaînes," estime Peter Roth, président de Warner Bros. Television qui a produit la série. "Le fait que Fringe ait eu un tel démarrage, ait rencontré les faveurs de la critique tout au long de sa diffusion, a démontré aux publicitaires à la recherche d'espaces rentables sur les networks, que ce type de série a une valeur."
Roth attribue sa popularité à la conjugaison d'une grande idée, de scénarios fantastiques et de personnages attachants. "C'est ce qui parle à l'imagination du public. C'est un drame captivant qui surfe sur les anomalies qu'offre la science dans lequel interviennent des personnages uniques."

[source : Variety]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire