25 février 2013

En marge des Oscars : les laissés pour compte des effets spéciaux manifestent

En marge des Oscars qui se déroulaient à Hollywood hier, les artistes responsables des effets spéciaux des blockbusters de l'industrie ont manifesté sur Hollywood et Vine.

Les manifestants portaient des rubans verts et des pancartes demandant le respect pour les effets spéciaux. Car les problèmes sont nombreux. Steven Kaplan du syndicat IATSE qui a organisé la manifestation : "J'espère que le monde se rend compte que l'industrie des effets spéciaux attend un changement. Il faut que les studios comprennent que nous n'allons pas continuer à nous taire ni accepter plus longtemps ces conditions de travail."
Tout le monde (ou pas) sait que si ces films existent, c'est grâce aux artistes qui passent des mois devant leurs écrans pour le rendre possible. Rarement on reconnaît leur talent et leur expertise. Ainsi quand on félicite Claudio Mirandale, le chef op' de Life of Pi , pour ses merveilleuses images, on oublie qu'elles sont le fruit de leur travail.

Alors que Ang Lee, le metteur en scène de Life of Pi , remporte l'Oscar du Meilleur réalisateur, la société Rhythm + Hues qui en a réalisé les effets spéciaux met la clé sous la porte. Lors de la cérémonie des Oscars, quand Bill Westenhofer, superviseur des effets spéciaux du film a voulu porter à l'attention du monde ce qui se passe en coulisse, son speech a été interrompu par la musique des Dents de la mer, provoquant la colère des professionnels dans la rue et sur les réseaux sociaux.

Le modèle économique actuel pousse les studios à produire au moindre coût en essaimant les sous-traitants dans le monde entier. "Les artistes et les studios de VFX doivent présenter un front uni pour que leurs revendications aboutissent." Car les effets spéciaux sont en bout de chaîne. Les studios voient de plus en plus rarement leur travail rémunéré à sa juste valeur et ferment les uns après les autres.

À leur tour, les filiales de Londres et de Detroit de Pixomondo (à qui l'on doit Hugo -qui a gagné l'Oscar l'année dernière, The Amazing Spiderman, Game of Thrones, Snow White & the Huntsman et Hunger Games) viennent de déposer le bilan, laissant sur le carreau des artistes qu'ils n'ont pas payés depuis des semaines.

Pour les anglophones : la lettre ouverte du Lead Compositor Phillip Broste à Ang Lee

[source : Variety, Deadline, VFX Soldier]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire