14 février 2013

J.J. Abrams pourra-t-il ré-interpréter "Star Wars" sans en faire un jouet tout neuf ?

The Phantom Vulcan
par Kevin Lingenfelser (c)
Quand fut annoncée la nouvelle que J.J. Abrams avait VRAIMENT signé avec Disney pour un prochain Star Wars, il est devenu instantanément le dieu ultime de tous les geeks de la planète.

De l'avis quasi unanime, J.J. Abrams n'est-il pas celui qui fait renaître Star Trek de ses cendres ? La franchise de papa Lucas a besoin de se re-inventer, loin de Jar Jar Binks et de Naboo. Pourra-t-il renouveler l'exploit avec Star Wars, --qui a besoin de bien plus qu'un petit coup de peinture ?

Résumons :
J.J. Abrams réalisera Star Wars: Episode VII. Joss Whedon travaille sur The Avengers 2 et une série dérivée, S.H.I.E.L.D. Peter Jackson a trouvé matière à 3 films à partir du roman (minuscule) The Hobbit. Bryan Singer met en scène au autre X-Men, Days of Future Past.
C'est un peu comme si Hollywood s'inspirait d'un vieux forum pour geeks. Si tout cela est en train d'arriver, et tout ce qui risque désormais de suivre, c'est parce que nous l'avons bien cherché ! La geekosphère est en ébullition mais tout n'est pas forcément négatif.

Disons que c'est sans doute plus facile à avaler pour moi, car SW n'a jamais été ma tasse de thé.

R2D2 fait de la figuration dans le Star Trek d'Abrams

1. Disney a choisi le réalisateur idéal et.... logique, comme dirait Spock. C'est bien lui qui détient le titre de geek ultime en ce moment.

2. Abrams aime Star Wars. C'est un projet qui l'inspire. "C'était drôle, romantique, terrifiant et passionnant," dit-il des premiers opus de Lucas. "Les effets spéciaux étaient au service des personnages. Ce n'était pas tant ce qu'on pouvait faire au cinéma mais pourquoi." Bref, les trois premiers films auraient pu être réalisés par Abrams lui-même pour qui les personnages sont essentiels.

3. Cette passion pourrait le gêner. Après tout, il ne connaissait pas Star Trek ce qui faisait de lui pratiquement le candidat idéal pour rebooter la franchise en pleine déliquescence. Et franchement, son film de 2009 ressemblait plus à un Star Wars qu'à un Star Trek... Et cela s'est bien vu : il n'avait aucune idée de ce qu'il faisait ! Pas d'exploration, pas d'IDIC, pas de découverte ou de nouvelles frontières. On y parle de destinée, du bien et du mal, on y voit des personnages qui n'ont rien à voir avec l'essence de Star Trek. Bref, mis à part les personnages de base et l'Enterprise, le film n'avait pas grand chose à voir avec ce qu'avait voulu Gene Rodenberry. Il fait partie de la grande manœuvre d'Hollywood d’homogénéisation de la pop culture et de la SF : des archétypes noyés dans une sauce générique. Les vrais fans l'ont bien remarqué mais cela n'a pas gêné le public. Risque-t-il d'avoir encore plus de mal à s'emparer d'un mythe dont il se sent proche ?

4. Plus embêtant, le fait qu'Abrams contrôle justement deux franchises qui n'ont rien en commun.


Star Trek est une introspection dans un avenir utopique, basée sur des personnages bavards. Star Wars est un space opera enveloppé d'une épaisse couche de mysticisme.

5. Maintenant que la Force est avec lui, en aura-t-il pour autant fini avec Star Trek après Into Darkness ? Pas si tout le monde se met à pousser dans le même sens que Simon Pegg (Scotty) prêt à lancer toutes les rumeurs possibles pour qu'Abrams réalise un 3e volet. Mais Into Darkness est-il la conclusion du reboot de 2009 ou la 2e partie d'une trilogie ?

6. Et si on prenait le problème par le mauvais bout ? On part du principe qu'Abrams a fait entrer l'univers geek dans la culture générale. Et si c'était le contraire ? S'il avait forcé le grand public à devenir geek avec Alias, Lost ou Fringe ? La SF, il faut bien l'avouer, est un truc d'intellos. Or ce sont les sentiments qui intéressent le réalisateur, pas de regarder des personnages sans expressions ni motivations faire sauter des planètes comme dans les préquelles de Lucas

7. Avec Abrams responsable du prochain Star Wars, les chances pour John Noble de devenir un vieux Maître Jedi ou un ignoble spadassin de l'Empire ou tout simplement de prêter sa voix à un sbire à la solde de Jabba ont augmenté d'à peu près 75% ! Génial non ?

8. Les chances que Michael Giacchino en écrive la musique ont augmenté de 100%. Pas mal non plus.

9. En revanche, avec la manie du patron de Bad Robot de mettre des lense flares partout, on peut craindre le pire pour les sabres jedi....

J.J. Abrams et Alex Kurtzman sur le set de Star Trek Into Darkness

10. Vu le manque d'imagination des Majors d'Hollywood, sommes-nous condamnés à voir au cinéma des remakes/reboots/suite de franchises établies ? Verra-t-on un jour les enfants de Will Smith, Drew Barrymore et Tom Cruise dans Men in Black 26, E.T. 4 et Mission: Impossible 32 ? Super perspective....

11. Est-ce vraiment important ? Après tout, Star Wars était déjà une repompe de La forteresse cachée d'Akira Kurosawa. Lost s'est inspiré de Survivor, lui-même basé sur Sa Majesté des mouches (Lord of the Flies) de William Golding. Abrams n'a rien fait de vraiment original entre Mission/ Impossible, Cloverfield, un hommage aux films de genre, Super 8, autre hommage à Spielberg cette fois, et le reboot de Star Trek.... Fringe s'est construit sur des clichés avant de devenir un truc complétement barré et de lui échapper.

12. Comme tout ses autres films, Episode VII risque d'être... trop bien fait. Le film sera palpitant, bourré d'action et de bons sentiments. Abrams transformera le Millenium Falcon en Apple Store comme il l'a fait avec l'Enterprise. Après tout, il adore les couleurs clinquantes et flashy. On aura aussi une héroïne qui déchire (Anna Torv, s'il vous plaît !) et probablement Simon Pegg dans un rôle atypique. Il reprendra les trucs qui marchent : Lucas et ses copains savaient bien à quoi le public est susceptible de réagir en terme de psychologie et de structure narrative. Ça ne veut pas dire que c'est bien ou intéressant mais simplement que Jung avait raison. Ça marche !

13. Puisqu'Abrams a relancé Star Trek en l'hybridant de Star Wars sans jamais rien créer de nouveau mais en travestissant les icônes de départ, pourquoi effectivement ne pas lui donner Star Wars ? Comme je le disais plus haut, c'est logique. Il en fera certainement un succès d'audience. Un peu de mystère et de pub, comme le débat vomitif sur le fait que Khan sera ou pas le prochain méchant de Into Darkness. Cela ne veut pas dire qu'il n'est pas bourré de bonnes intentions. Non. Ce sera juste "Luke, je suis ton père" ad nauseam. En un mot, Abrams pourra-t-il sortir Star Wars de sa dichotomie bien/mal et apporter l’ambiguïté qui lui a toujours manqué ? Pourra-t-il en faire un nouveau classique et non pas la régurgitation d'un classique ?

Spencer Brinkerhoff : Lukutus of Borg
14. Quand Spielberg a fait de son pastiche Indiana Jones le nouveau James Bond dans les années 80, est-ce que Broccoli a-t-il appelé Spielberg pour le mettre à la tête de la franchise 007 ? Évidemment, non. Parce que trop, c'est trop. Alors me direz-vous, ce n'est pas Abrams qui va écrire le scénario mais Michael Arndt. Sérieusement qui va croire un seul instant qu'il n'y mettra pas le nez ? Personne. Cet Episode VII va devenir un Abrams, surtout que Lucas ne veut plus s'impliquer. Il aura l'aspect de Star Wars, le goût de Star Wars mais ce ne sera pas Star Wars. Qu'Abrams excelle à le faire ne le rend pas bon pour autant. La plupart des scénarios des films actuels sont pratiquement tous identiques. Est-ce qu'on tendrait à vouloir aussi leur donner le même look policé et brillant ? Certes, les films sont des produits. De là à ce qu'ils se ressemblent tous, il y a un pas qu'Abrams franchira probablement.

On se souviendra qu'un auteur de SF dont la réputation n'est plus à faire, Philip K. Dick, a créé une multitudes de personnages effrayés par des media calibrés pour plaire au plus grand nombre. Star Wars était déjà dans la catégorie fast-food (je sais que je vais m'attirer pas mal de critiques en disant cela). Ce n'était pas le cas de Star Trek avant le traitement imposé par Abrams en 2009. Sauf qu'on peut craindre que le nouveau burger Star Wars soit servi sans salade en 2015....
Avec tous leurs défauts, et il faudrait bien plus qu'un article de ce blog pour les répertorier, les trois préquelles de Lucas n'essayaient pas de satisfaire à tout prix les fans ce qui démontre une intégrité artistique évidente (même si le merchandising qui les a suivies démontre le contraire).
Abrams fera-t-il montre de la même intégrité ?

[source : EW, Collider, Vulture, Blastr, Tor........]

5 commentaires:

  1. J.J Abrams : il réalisera Stars Wars 7 !
    En octobre, J.J Abrams avait déclaré qu'il ne réaliserait jamais le 7ème épisode de la saga car il avait bien trop peur de « massacrer cette série culte ». Puis finalement, à la première demande des studios, il a répondu oui !comment ce choix évoluera ! La grande question était aussi de savoir ce que deviendrai Star Trek ! Et bien le réalisateur ne change pas de ligne de conduite à ce sujet et s'occupera bien du nouvel opus ! 2 autres séries sont également en préparation ! Autant dire que les 5 prochaines années semblent vraiment complète pour l'artiste !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il paraît qu'il y aura bientôt un poste vacant au Vatican

      Supprimer
  2. je suis un inconditionnel de star-wars et pourtant la nouvelle me laisse perplexe les gens lucas film est finiii !!!
    le film est de Disney par.... j.j.abrams de mauvais gout .
    Mais qu'a-t-il fait de correcte rien a mes yeux.
    fin bâclée de lost .
    4 saison de fringe ne vaux rien ,
    5 saison médiocre bref
    Fringe il quitte la série certainement a la saison 4.
    une rumeur par jour pour star-wars .
    Anna torv dans star-wars c'est pas sérieux !!! elle fait trop vieille !!
    John noble maintenant pour role de méchant !
    demain joshua jackson pourquoi pas !!!
    Michael giacchino pour remplace john williams
    rien officiel de la part de disney STOP !!!

    TOUT ÇA POUR UNE SÉRIE QUI VIENT DE MOURIR.
    LA SAGA IL VA PAS LA MASSACRE MAIS LA TUER !!!!!
    pétitions complètement absurdes pour FRINGE MOVIE !!
    prefere Jerry Bruckheimer pour la direction .
    j.j.abrahams est pas "le Messie" du cinéma américain.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Anna torv dans star-wars c'est pas sérieux !!! elle fait trop vieille"

      je ne comprends même pas ce que ça veut dire !

      Supprimer
  3. On vera bien pour star Wars 7 pour. le moment rien officiel de la part de disney pour les acteurs. .

    j'espère une chose que il vont pas foutre en l'air star wars jespere que il vont pas faire la même erreur que highlander a fait ca veux dire continue une histoire fini

    RépondreSupprimer