28 février 2013

Steven Spielberg présidera le 66e Festival de Cannes

C'est aujourd'hui qu'on a dévoilé le nom du prochain président du jury du 66e Festival de Cannes qui se déroulera du 15 au 26 mai. Il s'agit du mentor de J.J. Abrams, Steven Spielberg.

"Steven Spielberg nous a donné un accord de principe il y a deux ans," déclare Thierry Frémaux, délégué général du Festival. "Il a su se rendre disponible cette année pour être le nouveau Président du Jury. Plus je l’ai rencontré ces dernières semaines, plus j’ai senti que la tâche l’enthousiasmait. Ses films mais aussi son engagement tous azimuts font de lui, année après année, l’égal des plus grands cinéastes d’Hollywood. Nous sommes fiers de l’accueillir."

Le cinéaste est un habitué de la Croisette où il vient régulièrement présenter ses films en avant-première mondiale et hors compétition. Il s'agit de films populaires à gros budget, E.T. en 1982 (année où il remet la Caméra d'Or à Romain Goupil) , La Couleur pourpre en 1986 ou le quatrième volet des aventures d'Indiana Jones en 2008 (qui réunit sur la Croisette Spielberg, George Lucas et Harrison Ford).
En mai 2012, dans la section Cannes Classics consacrée à la redécouverte d'anciens films, il présente une version restaurée (par Universal Studios Digital Services et Amblin Entertainment) de ses Dents de la mer (Jaws).

"C'est E.T. que j'ai montré en 82 en première mondiale, qui a tissé des liens qu'on n'oublie pas," dévoile Gilles Jacob, président du Festival de Cannes. "Depuis, j'ai souvent demandé à Steven de présider le jury, mais à chaque fois, il me répondait qu'il tournait. Aussi cette année, quand on m'a dit 'E.T. phone home', j'ai compris et j'ai répondu : enfin ! "

C'est en 1974 que Steven Spielberg remporte son unique récompense cannoise. Nommé dans deux catégories, son premier long métrage (après une série de courts-métrages et d'épisodes de séries TV) Sugarland Express, un road-movie avec Goldie Hawn et William Atherton dans le rôle du couple en cavale, qu'il a écrit (avec Hal Barwood et Matthew Robbins) et réalisé remporte le prix du Meilleur scénario.
"Mon admiration pour la façon inébranlable dont le Festival de Cannes défend le cinéma international est totale. Car Cannes est le plus prestigieux de tous les festivals, ce qui lui permet de continuer à affirmer que le cinéma est un art qui transcende les cultures et les générations."
"Le souvenir de mon premier Cannes remonte déjà à plus de 31 ans, mais demeure l’un des moments les plus forts de ma carrière. Depuis plus de six décennies, Cannes est une plate-forme incomparable destinée à faire découvrir des films extraordinaires venus du monde entier. C’est pour moi un grand honneur et un immense privilège de présider le jury d’un Festival qui ne cesse de prouver, inlassablement, que le cinéma est le langage du monde."
[source : Le Monde, festival-cannes.fr]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire