21 février 2013

Walternate avait raison

Des physiciens américains ont annoncé lundi à la réunion de l'American Association for the Advancement of Science (AAAS) que les données provenant de la découverte du boson de Higgs par le CERN l'été dernier suggèreraient qu'un univers parallèle pourrait engloutir le nôtre dans plusieurs milliards d'années, --à condition que l'état de nos connaissances sur l'ensemble des particules subatomiques ne soit pas erroné.

"Il est possible que l'Univers dans lequel nous vivons soit intrinsèquement instable et que nous finirons par être anéantis," a expliqué Joseph Lykken, physicien au Fermi National Accelerator Laboratory de Batavia aux États-Unis. "Les calculs démontrent que cette catastrophe aura lieu. Quelque chose qui pourrait être un univers parallèle apparaîtra, s'étendra et finira par nous absorber," a ajouté le chercheur.

Bonne nouvelle, comme l'évènement se produira à la vitesse de la lumière, on ne pourra ni l'observer, ni même le constater ou le ressentir. Mauvaise nouvelle, il pourrait arriver n'importe quand. "La formation de cette bulle est liée à une fluctuation quantique aléatoire," a expliqué Lykken. "En théorie, cela peut se produire demain, mais ci c'est le cas, ce sera fort probablement dans une galaxie éloignée. On devrait être en sécurité pour quelques milliards d'années."

Mais le CERN a-t-il bien découvert le fameux boson ? Si ce n'est pas le cas ou si le calcul de sa masse diffère même de moins de 1%, cette prédiction serait erronée. "Si on change n'importe lequel des paramètres du modèle Standard [de la physique des particules] ne serait-ce que de manière infime, on change la fin de l'Univers," a souligné le physicien.

Même si la théorie des physiciens américains s'avérait exacte, la Terre pourrait disparaître bien avant. Le Soleil aura brûlé la totalité de son hydrogène dans 5 milliards d'années et engloutira alors plusieurs planètes dont Mercure, Venus et... sans doute la Terre.

[source : The Verge via Fringenuity]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire