16 mars 2013

Le "September's Notebook" : le chapitre manquant de la série [2e partie]

Tara Bennett et Paul Terry à la NYCC 2012
Fringe a su créer un univers unique dans lequel se conjuguent différentes réalités, différentes timelines, différentes itérations des personnages.
Comment Tara Bennett et Paul Terry, les auteurs du September's Notebook: The Bishop Paradox, sont-ils parvenus à s'en sortir, --haut la main ? Comment ont-ils fait pour qu'en feuilletant le journal de September on retrouve l'atmosphère si particulière de la série ?
Voici la 2e partie de cette longue interview [vous trouverez la 1ère partie ici] des créateurs de l'ouvrage qu'ils dédicacent aujourd'hui à Londres chez Forbidden Planet.

Tara Bennett : "On peut dire que c'était violent ! Paul et moi, on s'est attiré la poisse quand on a dit que "The Lost Encyclopedia" était le livre le plus difficile qu'on écrirait jamais ! Le "September's Notebook" était plus compliqué parce qu'il ne fallait perdre le fil des différents univers et le faire sans l'aide d'une bible de la série (alors qu'elle existait pour Lost). En plus, on devait trouver un ordre logique, celui de September quand il a compilé toutes ses données, tout en tenant compte en prime de la façon dont les fans auraient envie de se souvenir de la série."
"Ce qui nous a mis sur la voie, c'est tout le matériel qu'on a trouvé sur l'univers rouge. Toute cette propagande qu'ils avaient utilisée sur les murs, l'ensemble de la littérature qu'ils avaient créée autour de l'ambérisation, — toutes ces choses que personne n'avait vu avec un rendu très détaillé qu'on a eu la possibilité de reproduire."

Paul Terry : "Et c'est là qu'on s'est rappelé qu'on devait écrire un livre qui tienne debout, à supposer que ce soit même envisageable. Et une fois qu'on a posé ça, on n'a plus arrêté de répéter des milliers de fois qu'on n'avait que 192 pages.”

Tara Bennett : "Dès le départ, nous étions sûrs de vouloir partager le livre en fonction des univers, comme cela a été fait chaque saison, mais si nous savions que nous avions un nombre fini de pages, jusqu'en mai 2012 nous ne connaissions toujours pas la fin de la série."
"Quand la Fox a renouvelé la série pour une cinquième saison, Joel Wyman nous a expliqué la fin qu'il préparait. September serait un personnage central du final. Nous avons pu retravailler certaines sections, comme l'Ambervers. C'est à ce moment que nous avons décidé d'un dernier chapitre centré sur les Observateurs."
"Joel nous a dicté en quelque sorte cette dernière partie, on pouvait difficilement demander mieux. Nous sommes vraiment fiers que le livre reflète l'esprit de chacune des saisons. Nous avons repris à notre compte la métaphore d'un chapitre par saison comme l'avaient fait Wyman et Pinkner."


Quelles informations peut-on espérer trouver ? Y apprend-on plus de choses sur la vie les personnages et leur vie ? Le livre va-t-il au-delà de ce qu'on a vu dans la série ? Y a-t-il des informations exclusives que les fans ne trouveront nulle part ailleurs ?

Paul Terry : "Nous étions avec les scénaristes l'automne dernier au moment où ils travaillaient sur l'épisode qui explique que les douze Observateurs originaux ont remonté le temps pour surveiller des événements historiques précis. Ils étaient tous censés être scientifiques. Ils ont un nom de mois et une mission spécifique. La série n'avait pas donné de nom à tous ces Observateurs, elle n'avait même pas parlé des douze en fait et on savait qu'elle ne le ferait jamais. On en a discuté avec Noreen [O'Toole, responsable de Transmedia pour Bad Robot Television] pour trouver comment traiter la question. On a commencé à échanger quelques idées avec Joel, et au final, il nous a laissé carte blanche."

Tara Bennett : "On a dû apporter beaucoup de changements à la dernière partie du livre. On était sans arrêt en train de pourchasser les scénaristes. Par exemple, on devait faire tout un chapitre sur les cassettes vidéo de Walter. On leur avait attribué un numéro mais les scénaristes nous ont dit de laisser tomber parce qu'ils ne les découvriraient pas dans l'ordre. Il a fallu tout repenser pour rester crédible."
"Nous avons développé des éléments qui étaient canon dans la série, comme donner des noms aux 12 Observateurs et préciser leurs missions respectives, toujours avec l'aval de Joel. Nous avons ajouté un contexte à certains personnages en utilisant ce que nous avaient dit les scénaristes et les producteurs. Mais dans la mesure où il s'agit d'un livre qui suit le canon de la série, il n'est pas destiné à donner des réponses supplémentaires." 

Paul Terry : "Les Observateurs sont des personnages fascinants. On sait qu'ils ont été témoins d'événements de l'Histoire de l'humanité et de moments cruciaux de la vie des personnages. J'aimerais bien savoir ou au moins avoir une idée de jusqu'où ils ont remonté le temps. Est-ce qu'ils sont allés en costume avec leur chapeau sur la tête en l'an 5 avant Jésus-Christ ? Est-ce qu'ils ont vu l'homme de Néandertal ? Au lieu d'être chauves, ils auraient eu des barbes et les cheveux hirsutes, pour qu'on ne les remarque pas, ils font comme ça. J'aurais bien aimé voir ça : l’Ère d'Observation Préhistorique."

Tara Bennett : "Si on ne le voit pas dans la série, si on n'en parle pas dans les DVDs, si ce n'est pas une scène coupée ou quelque chose d'officiel et c'est toujours ce qu'a exigé Bad Robot — ça n'existe tout simplement pas. Personnellement, j'aurais bien aimé pouvoir ajouter quelque chose entre la 4e et la 5e saison et plus spécialement des précisions sur la vie d'Olivia et Peter avec leur fille Etta avant l'invasion."
"En règle générale, si on avait la possibilité de broder ou d'en dire plus par rapport à quelque chose qui avait été coupé au montage ou qu'on n'avait pas pu montrer dans un épisode, cet ajout s'est fait avec l'approbation des producteurs qui nous ont donné l'autorisation de le mettre dans le livre. Cela veut dire des petites choses en plus, des détails minuscules comme les victimes d'un événement Fringe, par exemple. Mais uniquement s'ils étaient d'accord."


[source : EW, Huffington Post]

5 commentaires:

  1. je voudrais savoir quand le septembers-notebook sortiras en france (en francais)

    RépondreSupprimer
  2. vous me tiendrais au courant quand il y aura une date

    RépondreSupprimer