13 mars 2013

Veronica Mars, le film : appel aux fans [edit : Plus de $1 million de promesses de don en 6 heures]

"A long time ago, we used to be friends, but I haven’t thought of you lately at all…"
Vous vous rappelez tous de cette chanson des Dandy Warhols. C'était le générique d'une série qui a brutalement disparu du petit écran en 2007 quand la CW l'avait annulée : Veronica Mars.

Si Kristen Bell est maintenant sur Showtime dans l'iconoclaste House of Lies, la comédienne n'a jamais caché qu'elle restait partante pour une suite. "Jamais je n'ai autant aimé un personnage. Cette annulation m'a touchée profondément."

Si vous êtes comme elle, il vous reste une chance de savoir ce qui est arrivé à Veronica, son ex Logan, Keith, son détective privé de père, et tous les autres. La comédienne et le créateur de la série, Rob Thomas, lancent une collecte sur Kickstarter.
"Kristen et moi, nous avons rencontré les huiles de la Warner Bros. et ils sont d'accord. Ils ont été très cool en fait? Si les fans sont toujours intéressés, on marche."
"Voilà où on en est," ajoute Bell. "C'est maintenant ou jamais. C'est notre dernière chance."

Il leur faut 2 millions de dollars pour lancer le financement d'un film à petit budget cet été. Si les fans sont prêts à mettre la main à  la poche d'ici le 12 avril prochain, Warner Bros. Digital Distribution s'est engagé à démarrer la production, et à compléter (marketing, promotion et distribution). Le film n'aurait qu'une sortie limitée en salles en 2014 avant d'être distribué en VOD.

Pour l'instant, 6 400 fans ont déjà fait des promesses de don à hauteur de 514 473 dollars sur les 2 millions nécessaires en moins de 3 heurs ! Votre mise minimum est de 1 dollar.... Pour 10$, vous recevrez des nouvelles du tournage et le scénario, pour 25$ vous aurez aussi le t-shirt, pour 35$ la copie numérique en plus, etc.  
Parlez-en autour de vous. Si le seuil n'est pas atteint, pas de film...


Kristen Bell, Rob Thomas, Jason Dohring, Ryan Hansen et Enrico Colantoni plaident leur cause.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire