4 septembre 2013

Michael Cerveris : le panel de la DragonCon [vidéo]

Pendant le panel de la DragonCon 2013, Darrell Darnell de Golden Spiral Media a demandé à Michael Cerveris comment il avait créé September et son ressenti sur le rôle et l'ensemble de la série.
"Quand je suis venu pour mon premier essayage, on m'a demandé ce que j'allais porter. J'ai dit que je croyais qu'ils étaient là pour ça ! Alors, ils ont ouvert des placards remplis de costumes et de chapeaux et j'ai choisi ce que je préférais. Les scénaristes avaient écrit le rôle mais j'ai eu l'opportunité de l'interpréter comme je voulais."
"Par exemple une réplique comme 'Ce doit être difficile d'être père'. Quand je l'ai dite, personne ne savait ce qu'elle signifierait des années après. A vrai dire, je ne suis pas persuadé que les scénaristes le savaient non plus à ce moment-là. Si ça s'appliquait à moi, à Peter ou à Walter ou à quelqu'un d'autre. C'est clair que je ne pouvais pas jouer cette scène alors que je ne savais ce qui allait se passer. J'ai toujours essayé de jouer le rôle en y mettant autant de choses que possibles. De cette manière, si on me rendait responsable du tour des évènements par la suite, je pouvais toujours dire 'mais c'est exactement je que j'ai fait !'."
"Ceux qui ont regardé les bonus des dvds savent que j'ai basé mon personnage sur les expressions du chien que j'ai perdu, quand elle penchait la tête, l'air de dire 'bon sang, qu'est-ce que tu racontes ?' ou quand elle me regardait en attendant que je dise 'bouffe !' ou 'sortir'. En même temps, c'est le genre de chose que September aurait pu faire. C'était vraiment fun. En tant qu'acteur, c'est une chance d'avoir la possibilité de créer un personnage."
"Tous les ans, on m'appelait. 'Okay, on a une nouvelle saison, on veut vraiment que tu reviennes, on ne peut pas te dire combien de fois, ni quand exactement, en fait, pour le moment on pense qu'il va se passer ça ou ci cette saison. Et puis ça se terminait par 'maintenant que tu es au courant d'à peu près 85% de se qui se passe cette année, mais sois sûr que tu seras un élément clé de la mythologie de la série à la fin'. Quand on est acteur, c'est ce qu'on a l'habitude d'entendre, 'il faut que tu nous fasses confiance, ce sera génial.' Mais au final, ça valait vraiment le coup."
"Aujourd'hui, je crois que j'ai eu une chance formidable de jouer ce rôle. C'était un privilège d'avoir pu le mener au bout et qu'il soit central à l'histoire. Il serait vraiment difficile de trouver mieux. Et la cerise sur le gâteau, c'est la coupe de Donald !"
"Oui, j'ai eu de la chance."

2 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Eh, bien, il est beaucoup plus explicite que certains sur son rôle et comment il l'a "senti" et interprété.
    Cerise sur gâteau, lui au moins et bien qu'il n'ait pas eu un rôle principal, il n' écorne pas son personnage, ça me change d'une autre interview récente et faite de "platitudes".....

    RépondreSupprimer