GÉNÉRIQUES

Fringe se montre particulièrement inventif quand il s'agit des génériques.

SAISON 1

On verra deux génériques différents : celui, expérimental, du pilote, puis le générique "officiel".
psychokinésie, téléportation, nanotechnologie, intelligence artificielle, précognition, matière noire, cybernétique, animation suspendue, intelligence artificielle, métamorphose
Voici le clip réunissant les deux.


SAISON 2

Fringe innove, en proposant un deuxième générique légèrement différent de celui de la saison précédente.
hypnose, pyrokinésie, perception extra-sensorielle, neuroscience, clairvoyance, conscience collective, cryonie, univers parallèles, projection astrale, protoscience, mutation, génie génétique
Mais en cours de saison, on découvre deux autres variations.
L'épisode L'histoire de Peter qui se déroule en 1985, propose un générique rétro.
furtivité, fécondation in vitro, réalité virtuelle, invisibilité, génie génétique, chirurgie laser, ordinateur personnel, fusion froide, profilage ADN, nanotechnologie, clonage


Enfin, dans le dernier épisode de la saison De l'autre côté, le générique deviendra rouge pour la première fois au passage dans l'autre univers.


SAISON 3

Pour la 3e saison qui se déroule alternativement ici et en face, les génériques rouge (celui qui indique que nous sommes chez Walternate) et bleu sont également différents de ceux de la saison précédente.
informatique individuelle, fusion froide, clonage, profil ADN, nanotechnologie, invisibilité, génie génétique, chirurgie laser, furtivité, fertilisation in vitro, réalité virtuelle

Entrada qui marque le retour des deux Olivia dans leurs réalités respectives, le générique est panaché.

Quant au dernier épisode de la saison Le jour de notre mort, il est en noir et blanc.


SAISON 4

Le générique de la 4e saison adopte encore une nouvelle couleur.
existence, liaison quantique, pierre philosophale, psychométrie, thérapie virale, plan émotionnel, gravitons, paradoxe temporel, psychogénèse, radiesthésie, chirurgie psychique, transgénèse

Le 19e épisode , Letters of Transit, se déroule en 2036, et l'avenir n'est pas beau à voir.


A lire, le reportage sur Andrew Kramer, le petit génie qui a conçu le générique sur le logiciel d'Adobe® After Effets.